Page:Dubuisson - Armorial des principales maisons et familles du royaume, tome 1, 1757.djvu/12

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Je serai bien récompensé de mon travail & de mes soins, si j’ai pu parvenir à rendre cet ouvrage digne de votre approbation. Le nom des illustres familles qu’il contient vous le fera peut-être paroître intéressant. L’unique regret que j’aye, Monseigneur, c’est que, restraint dans les bornes étroites que je me suis prescrit, je me suis moi-même mis dans l’impossibilité de ne pouvoir m’étendre, autant que je l’aurois desiré, sur les actions qui ont illustré nombre de familles.

En effet, quelle satisfaction n’aurois-je pas goûté, si, en traçant le nom illustre des Phelippeaux, j’eus pu faire en même temps l’énumération des services importants que ces grands hommes ont rendu à nos Rois. & à l’État,