Page:Dujardin - Poésies, 1913.djvu/68

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Et tu n’es pas la seule,
Chère filleule,
Ne sois pas bégueule.

L’idéal
Devient banal,
C’est le sort fatal,
Tu suis le chenal
Canonical.