Page:Dumas.- Grand dictionnaire de cuisine, 1873.djvu/1125

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
1092
Vins

1092

VI NS.

du vin de Bordeaux, on avait decouvert les brillantes qualites du vin de Bourgogne.

Le vin de Beaune, par exemple, ri valise avec les premiers crus de Bourgogne, lorsqu’il est de bonne annee. Il ne faut cependant pas lui laisser passer sa quatri^me ou cinqui^me feuille si ron ne veut pas qu’il perde de sa vigueur et de son bouquet. Arrivent ensuite les vins de Pommard, de Volnay, de Nuits, de Chassagne, de Saint-Georges, de Vosnes, de Chambertin, du Clos-Vougeot et de la Romance. La Romanee-Conti est le meilleur vin rouge de Bourgogne. Comme vins blancs, ceux de Chablis, le Musigny, le Richebourg, le Vosnes, le Nuits, le ChamboUe, sont agreables, et ceux de Meursault les surpassent ; mais ceux-ci .sont encore surpasses par le Chevalier-Montrachet. Il est reconnu que le vin de Montrachet, proprement dit, est le meilleur de tons les vins frangais.

Justice rendue aux vins de Bourgogne, aux vins de Bordeaux, les deux premiers grands vins de France, il est juste que nous revenions a ce pauvre vin de Champagne, que les gastronomes etrangers mettent au premier rang et que nous ne mettons qu’au troisi^me.

Le meilleur de tous ces vins est le vin de Sillery ou le vin de la Marechale ; beaucoup lui prdfJ^rent cependant le vin d’Ai k cause de son bouquet aromatique qui tientdel’odeurde la pomme de pin. Saint-Evremond dit qu’il est le plus naturel, le plus epure, le plus sain et le plus exquis par le goAt de pSche qui lui est particulier ; aussi Charles VIII, Leon X, Charles-Quint et Francois I’** avaient-ils a eux des maisons dans Ai, pour pouvoir y faire plus soigneusement leurs provisions. Les vins d’Autvilliers, d’Epernay, de Chiteau-Pierry, de Bouzy, et le clos de vins rouges de Saint-Thierry, pres de Reims, rivalisent avec ceux d’Ai* Les vins de Romance, de Chambertin, du Clos-Vougeot, de Richebourg et de Saint-Georges, qui sont cependant excellents, ne peuvent voyager sans danger, surtout par mer ; ils ont en outre une aciditc dcsagreable lorsqu’on ne les soigne pas. Quant au vin de TErmitage, pr^s de Valence, en Dauphine, le rouge est plein de corps ; sa couleur est pourpre fonce, son bouquet exquis, sa saveur celle de la framboise. Le blanc n’est pas