Page:Dumas - Histoire d’un casse-noisette, 1844.djvu/36

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


on ne peut plus rétif, il se faisait fort de le dompter de telle façon qu’avant un mois il serait doux comme un agneau.

Mais, au moment où il mettait pied à terre, et où Marie venait de baptiser sa nouvelle poupée du nom de mademoiselle Clarchen, qui correspond en français au nom de Claire, comme celui de Roschen correspond en allemand à celui de Rose, on entendit pour la seconde fois le bruit argentin de la sonnette ; les enfants se retournèrent du côté où venait ce bruit, c’est-à-dire vers un angle du salon.

Alors ils virent une chose à laquelle ils n’avaient pas fait attention d’abord, attirés qu’ils avaient été par le brillant arbre de Noël qui tenait le beau milieu de la chambre : c’est que cet angle du salon était coupé par un paravent chinois, derrière lequel il se faisait un certain bruit et une certaine musique qui prouvaient qu’il se passait en cet endroit de l’appartement quelque chose de nouveau et d’inaccoutumé.