Page:Dumas - La Dame de Monsoreau, 1846.djvu/202

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


— C’est possible, sire, mais c’est difficile.

— Oui… on tourne longtemps autour de certaines accusations.

— Non, sire, on y va tout droit, fit Quélus en regardant Chicot et l’huissier comme pour réitérer à Henri sa demande d’une audience particulière.

Le roi fit un geste : l’huissier sortit. Chicot ouvrit l’autre œil et dit :

— Ne faites pas attention à moi, je dors comme un bœuf.

Et, refermant ses deux yeux, il se mit à ronfler de tous ses poumons.


CHAPITRE LXXXIV.

OÙ CHICOT S’ÉVEILLE.


Quand on vit que Chicot dormait si consciencieusement, personne ne s’occupa de lui. D’ailleurs, on avait assez pris l’habitude de considérer Chicot comme un meuble de la chambre à coucher du roi.

— Votre Majesté, dit Quélus en s’inclinant, ne sait que la moitié des choses, et, j’ose le dire, la moitié la moins intéressante. Assurément, et personne de nous n’a l’intention de le nier, assurément nous avons dîné tous chez M. de Bussy, et je dois même dire, en l’honneur de son cuisinier, que nous y avons fort bien dîné.

— Il y avait surtout d’un certain vin d’Autriche ou de Hongrie, dit Schomberg, qui, en vérité, m’a paru merveilleux.

— Oh ! le vilain Allemand, interrompit le roi ; il aime le vin, je m’en étais toujours douté.

— Moi, j’en étais sûr, dit Chicot, je l’ai vu vingt fois ivre.

Schomberg se retourna de son côté :

— Ne fais pas attention, mon fils, dit le Gascon, le roi te dira que je rêve tout haut.

Schomberg revint à Henri.

— Ma foi, sire, dit-il, je ne me cache ni de mes amitiés ni de mes haines ; c’est bon, le bon vin.

— N’appelons pas bonne une chose qui nous fait oublier Notre Seigneur, dit le roi d’un ton réservé.

Schomberg allait répondre, ne voulant sans doute pas abandonner si promptement une si belle cause, quand Quélus lui fit un signe.

— C’est juste, dit Schomberg, continue.

— Je disais donc, sire, reprit Quélus, que, pendant le repas et surtout avant, nous avons eu les entretiens les plus sérieux et les plus intéressants concernant particulièrement les intérêts de Votre Majesté.

— Nous faisons l’exorde bien long, dit Henri, c’est mauvais signe.

— Ventre de biche ! que ce Valois est bavard ! s’écria Chicot.

— Oh ! oh ! maître Gascon, dit Henri avec hauteur, si vous ne dormez pas, sortez d’ici.

— Pardieu, dit Chicot, si je ne dors pas, c’est que tu m’empêches de dormir ; ta langue claque comme les crécelles du vendredi-saint.

Quélus, voyant qu’on ne pouvait, dans ce logis royal, aborder sérieusement un sujet, si sérieux qu’il fût, tant l’habitude avait rendu tout le monde frivole, soupira, haussa les épaules, et se leva dépité.

— Sire, dit d’Épernon en se dandinant, il s’agit cependant de graves matières.

— De graves matières ? répéta Henri.

— Sans doute, si toutefois la vie de huit braves gentilshommes semble mériter à Votre Majesté la peine qu’on s’en occupe.

— Qu’est-ce à dire ? s’écria le roi.

— C’est-à-dire que j’attends que le roi veuille bien m’écouter.

— J’écoute, mon fils, j’écoute, dit Henri en posant sa main sur l’épaule de Quélus.

— Eh bien, je vous disais, sire, que nous avions causé sérieusement ; et, maintenant, voici le résultat de nos entretiens : la royauté est menacée, affaiblie.

— C’est-à-dire que tout le monde semble conspirer contre elle, s’écria Henri.

— Elle ressemble, continua Quélus, à ces dieux étranges qui, pareils aux dieux de Tibère et de Caligula, tombaient en vieillesse sans pouvoir mourir, et continuaient à marcher dans leur immortalité par le chemin des infirmités mortelles. Ces dieux, arrivés à ce point-là, ne s’arrêtent, dans leur décrépitude toujours croissante, que si un beau dévouement de quelque sectateur les rajeunit et les ressuscite. Alors, régénérés par la transfusion d’un sang jeune, ardent et généreux, ils recommencent à vivre et redeviennent forts et puissants. Eh bien ! sire, votre royauté est semblable à ces dieux-là, elle ne peut plus vivre que par des sacrifices.

— Il parle d’or, dit Chicot ; Quélus, mon fils, va-t’en prêcher par les rues de Paris, et je parie un bœuf contre un œuf que tu éteins Lincestre, Cahier, Cotton, et même ce foudre d’éloquence que l’on nomme Gorenflot.

Henri ne répliqua rien ; il était évident qu’un grand changement se faisait dans son esprit : il avait d’abord attaqué les mignons par des regards hautains ; puis, peu à peu, le sentiment de la vérité l’ayant saisi, il redevenait réfléchi, sombre, inquiet.

— Allez, dit-il, vous voyez que je vous écoute, Quélus.

— Sire, reprit celui-ci, vous êtes un très grand roi, mais vous n’avez plus d’horizons devant vous ; la noblesse vient vous poser des barrières au delà desquelles vos yeux ne voient plus rien, si ce n’est les barrières, déjà grandissantes, qu’à son tour vous pose le peuple. Eh bien ! sire, vous qui êtes un vaillant, dites, que fait-on à la guerre quand un bataillon vient se placer, muraille menaçante, à trente pas d’un autre bataillon ? Les lâches regardent derrière eux, et, voyant l’espace libre, ils fuient ; les braves baissent la tête et fondent en avant.

— Eh bien, soit ; en avant ! s’écria le roi ; par la mordieu ne suis-je pas le premier gentilhomme de mon royaume ? a-t-on mené plus belles batailles, je vous le demande, que celles de ma jeunesse ? et le siècle à la fin duquel nous touchons a-t-il beaucoup de noms plus retentissants que ceux de Jarnac et de Moncontour ? En avant donc, messieurs ! et je marcherai le premier, c’est mon habitude, dans la mêlée, à ce que je présume.

— Eh bien ! oui, sire, s’écrièrent les jeunes gens électrisés par cette belliqueuse démonstration du roi, en avant !

Chicot se mit sur son séant.

— Paix, là-bas, vous autres, dit-il, laissez continuer mon orateur. Va, Quélus, va, mon fils, tu as déjà dit de belles et de bonnes choses, et il t’en reste encore à dire ; continue, mon ami, continue.

— Oui, Chicot, et toi aussi tu as raison, comme cela t’arrive souvent. Au reste, oui, je continuerai, et pour dire à Sa Majesté que le moment est venu, pour la royauté, d’agréer un de ces sacrifices dont nous parlions tout à l’heure. Contre tous ces remparts qui enferment insensiblement Votre Majesté, quatre hommes vont marcher, sûrs d’être encouragés par vous, sire, et d’être glorifiés par la postérité.

— Que dis-tu, Quélus ? demanda le roi, les yeux brillants d’une joie tempérée par la sollicitude, quels sont ces quatre hommes ?

— Moi et ces messieurs, dit le jeune homme avec le sentiment de fierté qui grandit tout homme jouant sa vie pour un principe ou pour une passion ; moi et ces messieurs, nous nous dévouons, sire.

— À quoi ?

— À votre salut.

— Contre qui ?

— Contre vos ennemis.

— Des haines de jeunes gens, s’écria Henri.

— Oh ! voilà l’expression du préjugé vulgaire, sire ; et la tendresse de Votre Majesté pour nous est si généreuse, qu’elle consent à se déguiser sous ce trivial manteau ; mais nous la reconnaissons ; parlez en roi, sire, et non en bourgeois de la rue Saint-Denis. Ne feignez pas de croire que Maugiron dé-