Page:Duplessis - Les Boucaniers (Montbars l'exterminateur), Tome IV, 1853.djvu/98

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


— Ah ! ah ! un rendez-vous d’amour, sans doute, avec la belle Nativa, ajouta Dubois d’un air moqueur. Sacrebleu, jeune homme, vous êtes un heureux mortel !

Ces paroles, prononcées si mal à propos par l’abbé, élevèrent au comble l’indignation de Morvan.

— Monsieur, lui dit-il lentement et en attachant sur lui un regard chargé de mépris, si vous étiez, soit de ma condition, soit même un honnête roturier, je m’en rapporterais à mon épée du soin