Page:Duplessis - Un monde inconnu, Tome 1, 1855.djvu/29

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
23
inconnu

(terre tempérée), le café et les fruits les plus délicats y prospèrent parfaitement bien ; l’air que l’on y respire est si suave et si agréable, que pendant les quatre jours que j’y restai pour attendre une place vacante dans la diligence, je fus constamment occupé à me promener dans ses jardins et dans ses environs.

La jalapenas passent pour être les plus jolies femmes de la république, mais cela me semble un préjugé ; en comparaison des Vera-Cruzanas elles doivent paraître charmantes, mais il n’y a toujours là rien que de très relatif.

Mon intention n’est certes pas de m’arrêter à chaque relai de la route qui conduit de Vera-Crux à Mexico et de dépeindre tous les sites remarquables que l’on rencontre.