Page:Durkheim - Qui a voulu la guerre ?.djvu/11

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


ment allemand s’est déjà saisi de la question et a prétendu la résoudre à l’aide de documents exclusivement allemands. La solution qu’il en donne est exposée dans la préface de son Livre Blanc : suivant lui, c’est la Russie qui serait responsable de la guerre. Nous ne pouvions laisser sans réponse une thèse au service de laquelle a été mise la plus large publicité. Toutefois, si nous croyons devoir la mentionner dès le début de ce travail, ce n’est pas que nous ayons l’intention de la prendre directement à partie et de la discuter en elle-même. Pour faire voir ce qu’elle vaut, il suffira de raconter les faits, simplement, honnêtement, dans l’ordre même où ils se sont produits, en nous bornant à signaler chemin faisant ce qu’ils sont devenus dans le système allemand. Une fois ces constatations faites — et on les trouvera consignées dans les notes mises au bas des pages[1] — la conclusion s’imposera d’elle-même.

Mais en abordant le sujet de ce travail, nous ne devons pas oublier que nous sommes nous-mêmes juge et partie dans le débat, puisque notre patrie est en cause. Nous avons donc à nous prémunir et surtout à prémunir nos lecteurs contre l’influence possible d’un parti-pris national, si respectable qu’il soit. Pour cela, nous nous astreindrons à faire d’abord un récit objectif et complet des événements, sans y mêler aucune appréciation. Nous nous permettrons ensuite de conclure ; mais, à ce moment, il sera facile au lecteur de contrôler, par l’exposé qui aura précédé, les résultats auxquels nous serons parvenus.

  1. Pour signaler ces notes à l’attention du lecteur, nous les avons mises en italique.