Page:Duru et Chivot - La Fille du tambour-major.djvu/135

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


QUATRIÈME TABLEAU
UNE PLACE PUBLIQUE À MILAN.

A droite, premier plan, l’auberge de Clampas. — Au deuxième plan, le porche d’une église. — À gauche, premier plan, une maison à balcon, puis une rue en perspective. — Au fond à droite, un pont praticable.


Scène PREMIÈRE

CLAMPAS, Italiens et Italiennes.



CHŒUR.
Un mariag’s’apprête,
Qu’ici chacun de nous
Aujourd’hui fasse fête
Aux deux jeunes époux !

CLAMPAS, entrant
Savez-vous la nouvelle
Qu’on répète tout bas ?

LES ITALIENS.
Non, parlez… Quelle est-elle ?
Nous ne la savons pas…

CLAMPAS.
On dit que sur la route
Les Français s’approchant,
Vont avant peu sans doute
Pénétrer dans Milan…

TOUS, montrant des drapeaux cachés sous leurs vêtements.
Qu’ils vienn’nt !… on les attend !

CLAMPAS, voyant entrer le duc et Bambini.
Chut ! Prenez garde
Et taisez-vous !