Page:Duru et Chivot - La Fille du tambour-major.djvu/58

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Scène IV

LE DUC, BAMBINI.



BAMBINI.

C’est l’équitation qui la met dans cet état-là ?


LE DUC.

Ne faites pas attention, pur enfantillage… J’espère que ça ne vous refroidit pas ?


BAMBINI.

Moi ?… vous ne me connaissez guère, au contraire, ça m’excite, ça me monte.


LE DUC.

J’aime ce caractère. (A part.) Il est idiot heureusement. (Haut.) Voyez-vous, mon ami, elle a comme ça des turlutaines depuis ce jour où elle a rencontré à son couvent cette troupe de soldats français…


BAMBINI.

Ah ! dites donc… à propos de ces Français, savez-vous ce que l’on dit ?


LE DUC.

Non.


BAMBINI.

On prétend qu’ils ont marché en avant et que leur avant-garde a pénétré dans la ville.


LE DUC.

Dans Novare ! à dix lieues de Milan. (Riant.) Ah ! ah ! mais c’est impossible… les dépêches disent tout le contraire… ça n’a pas le sens commun.

Pendant ces derniers mots, on a vu paraître au fond Robert, Monthabor et Griolet qui s’orientent. Griolet a un paquet à la main.