Page:EDMA - La psychanalyse, Le Livre de Poche, 1975.djvu/12

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



EDMA - La psychanalyse, Le Livre de Poche, 1975 (page 12 crop).jpg
Freud à neuf ans.    Freud à quatre-vingts ans.

l’hystérie, connaît alors une étendue insolite.

Un cas deviendra illustre : celui d’Anna O., qui souffre depuis la mort de son père des troubles les plus divers ; vomissements, incapacité de boire de l’eau, oubli de sa langue maternelle, paralysies. Joseph Breuer, médecin ami de Freud, a l’idée d’interroger Anna O. sur l’origine et l’apparition de ses premiers symptômes après l’avoir placée sous hypnose. Il constate alors que les symptômes disparaissent définitivement aussitôt que leur origine a été reconnue par la malade, comme si la décharge émotionnelle provoquée par le retour du souvenir oublié entraînait, par un phénomène de catharsis, la guérison.

Freud applique à son tour le traitement par hypnose aux hystériques et parvient aux mêmes conclusions que Joseph Breuer. Ce qui le frappe surtout, c’est que l’hystérique semble souffrir de « réminiscences ».