Page:EDMA - La psychanalyse, Le Livre de Poche, 1975.djvu/23

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


EDMA - La psychanalyse, Le Livre de Poche, 1975 (page 23 crop).jpg

Marie Bonaparte.

mauvaise foi (ce qui fournira à Jean-Paul Sartre ses principales critiques contre le freudisme). Stekel refuse en outre de mettre l’accent avec autant de force que Freud sur le passé infantile du sujet. Il estime que les conflits sont actuels et fonde sur cette idée la psychanalyse active, que Freud considérait plutôt comme une psychanalyse bâclée.

Le départ de Jung, puis ceux d’AdIer et de Stekel marquent le premier éclatement du mouvement freudien et la naissance de trois nouvelles formes de thérapies. Mais, autour de Freud, les autres représentants du mouvement psychanalytique resserrent leur unité et lui donnent un caractère international. L’Allemand Karl Abraham, le Hongrois Sandor Ferenczi, l’Anglais Ernst Jones, futur biographe de Freud, Anna Freud, la fille du maître, bientôt Marie Bonaparte et Lou Salomé, qui fut l’amie de Nietzsche et la confidente de Rainer Maria Rilke, propagent dans toute l’Europe l’orthodoxie freudienne sans qu’aucune nouvelle dissi-