Page:Eekhoud - Teniers, 1926.djvu/24

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


à son palais de Madrid toute une galerie, destinée à recevoir les ouvrages de son peintre favori.

Teniers se fixa vers 1650 à Bruxelles, où l’appelait l’archiduc Léopold Guillaume. Le successeur de celui-ci lui continua sa faveur.

Un des tableaux de Teniers au Musée royal de Bruxelles, ne montre-t-il pas le gouverneur au milieu de sa galerie, dans laquelle Teniers occupait de nombreux panneaux ?

Veuf d’Anne Bruegel, fille de Bruegel de Velours, qu’il avait épousée en 1637, Teniers se remaria le 21 octobre 1656, à Bruxelles, avec Isabelle de Fren, fille d’un secrétaire du Conseil du Brabant.

Grâce à la fortune qu’il s’était acquise par son talent, Teniers se fit bâtir à Perck, entre Vilvorde et Malines, un château nommé De Dry Torens, les Trois Tours, qui devint bientôt le rendez-vous de tout ce que le pays comptait alors d’hommes distingués dans la noblesse, les lettres, les sciences et les arts.

Les campagnes de cette région brabançonne étaient d’ailleurs bien faites pour attirer les amants de la nature et les appréciateurs d’une population