Page:Emile Souvestre - Le Journaliste - Tome 1 - Charpentier 1839.djvu/154

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


compris sa femme, qui l'a, dit-on, épousé de force.

— Comment cela ?

— Oh! il y a toute une histoire! Il paraît que c'était une fille d'un pauvre pasteur de campagne. Le Hongrois en est tombé amoureux, et, comme elle était promise à un autre, il a fait condamner le fiancé pour braconnage, puis il a épousé à sa place.

—- Et on reçoit ce misérable ?

— Comment donc! c'est un seigneur riche et fort bien en cour… Il a été chargé de plusieurs missions secrètes.

Frédéric n'en demanda pas davantage, de peur d'éveiller les soupçons de Henri, dont il connaissait l'indiscrétion. Il le pria seulement de le présenter chez la comtesse de Rimberg. Mais le soir même, comme ils s'y rendaient ensemble, en passant par la rue de Leopoldstadt, Leblanc lui montra un