Page:Encyclopédie méthodique - Atlas, T02.djvu/38

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
35
DES CARTES


lesSgrainsderiz, fontégauxaux6grainsd’orge, dontonapailé, lesquels valentunpoucedupied Pythique ; alors’avuaauroit, <^F.3’.10"*.8. ~delong, leroë-ning rensermeroit, 1775 toises, &ilseroitde32audegré ; celaestd’autantplus probabl-, queles8grainsderiz&les6grains d’orge, peuventavoirétéégalés, parconvention tacite.MaiscetexcellentAuteurs’estmépris, en faisantpardistraction, la vuade71pouces ; car ilfupposeles6grainsd’orge, égauxà9denos lignes, enconséquence, les84doigtsdelavua, nedoivent valoirque63pouces ; cethabileGéographe, n’auroitdû trouverpourleroëning, que 1750toiles, &ilencompte1972.Enfinsiles sourcesoùl’onapuisé, &quinefontpaspubliques, nousontseduitàl’égarddesmefuresSiamoises, quel’onpeutpréfumertropcourtes, d’environun trentième, onl’ignore ; maiscelaest très-yraisemblable, & mêmesilesSiamois, eussentempruntéleurs mefuresdesChinois, ilsemblequ’elles auroientlesmemesfous-divisions ; cependantle piedChinois, sediviseen 10çuns, &ilestáSiam de16doigts ; alorslekenquiestégalàdeux foks, seroitprécisément, dedeuxcoudéesBabyloniques: lefokexactementd’une, &lavuade3 ; « lecescoudées. §•1r. LaChine, laTartarieChinoise&leSavon.Ne oc93. Ons’estprincipalementservi, pourdresserces cartes, decellesdel’AtlasChinois, duP.du Halde, dansfonHistoiredelaChine, 1737.Avant cetemps, lesmeilleurescrûtesdecetEmpire, étoientcelles, del’AtlasduP.Martinius.Onaplusieurs réductions, del’AtlasduP. duHalde, une desmeilleures, se trouvechezleshéritiersd’Homann ; savoirl’EmpiredelaChine, parHasius, 1742 ; la TartarieChinoise; le RoyaumedeCoree &cleJapon, parTobieMayer, 1748.Dansnos cartes, onafiguréengrandepartie, lcJapon d’aprèsKempser, & l’onaextraitduCapitaine Cook, lesparties, delacôteorientaledeNipon, quiontéte vues, lorsdutroisièmevoyage, de cecélèbre Navigateur. Tabledeslongitudes&latitudesobservées, de quelqueslieux, contenusdanslescartes, N° &93NOMS DES LIEUX. Cai-Fon-Fu… Cant-Cheu… Canton Chin-Y-An… FUTCHeU Gan-Fu Geho(Tart.Or.). Hant-Cheu… Hoa-In-Gan… Hoant-Cheu…, Holin, Ruines… HOnAn Inté Kiant-Cheu… Kinkitao(Corée.) Likian-Fu… Loant-Cheu… Macao Nan-Chan-Fu… Nangasaki… Nankin Nin-Po Piff.desMini. Latitude. D. M10". D. M. ■o". 1120 ..46’, 0* 34° ..51’, 7* 98 ..36, 0* 39 ..OO, 7 » 110 ..43, 6* 43 ..07, 9* 121 ..21, 0* 41 ..51, 0 » 116 ••59, / 26 ..03, 0* "3 ..29, 0*" 39 ••04, 0* "5 ••35, 7* 41 ..06, o » 117 ••17, 4 30 ..18, 3# 116 ..41, 0* 33 ..32, 0* 112 ..05, 7* 30 ..36, 0* 103 ..54, 0* 44 ..11, ..46, 0* 110 ..00, 0* 34 2* 110 ..40, 5* ..08, 0* 109 ..09, 3* 35 ••37, o* 124 ..36, 0* 37 ..30, 3* 98 ..06, 0* 26 ..52, 0 » 100 ..10, 0* 37 ••59, 0* 110 ..59, 1* 22 ..12, 7* ..39, 0* 28 ••39, 9* 0* ..26, 0* ••43, 116 ..27, 0* 31 ..04, S*

! 18 

..55, o*

  • 9

..58, o# Generatedon2014-03-2510 : 50GMT/http : //hdl.handle.net/2027/ucm.5320294282PublicDomain, -digitized/http : //www.hathitrust.org/access_use#pd-google ~-~-=·~….. — ~ DESCARTES. les ~ grai : 1s de riz, font égaux aux 6 grains d’orge, dont on a p<~tlé ; lefquels valent un pouce du p1ed Pythique ; alors’a vua auroit, (. 3’· 10n1• 8’:’. ï’ode lor : g, le roë-ning rcnfermcroit, 1775 tmfts, & il feroit cle 31. au degré ; cela ell d’autant plt~s probabl~, que les 8 grains de riz & les 6 grains d’orge, J>euvent avoir été égalés, par convention tacite. Mais cet excellent Auteur s’c : lt m~pris, en faifant par di ! lraéhon, la vua de 71 pouces ; car il fitpj ; ofe le~ 6 grains d’orge, égaux à 9 de nos lignes, en conféc1uence, les 84 doigts de la vua, ne doivent valoir que 63 pouces ; cet habile Géographe, n’aurait dû trouver pour le roë ning, que J 7 5o toilès, & il et1 compte 1971.. Enfin fi les fources ott l’on a puifé, & qui ne font pas publi-CJU ~s, nous ont feduit à l’égard des mefurcs Siaflloifes, que l’on peut préfumer trop courtes, d’environ un trentième, on l’ignore ; mais tela ell très-naifemblable, & même fi les Siamois, euifent emprunté leurs mefures des Chinois, il femble qu’elles auraient les mêmes fous— divifions ; cependant le piedChinois, fe divife en ro çuns, & ilell à Siam de 16 doigts ; alors le ken qui tfi égal à deux {oks, feroit précifément, de deux coudées Babyloniques : le fok exaélement d’une, & la wa de 3 ~ àe ces coudées. N0MS DES L1EUX. §. 1r. La Chine, la Tartan·~ Chirn~’è & ü ltrro1. ~c·. 91 & 93· ON s’ell prΠ! lcipalem ? nt fcrvi, pour drdf~r ce5 cartes, de celles de l’Atlas Chinois, du P. du Hald~, dans fon Hi ! loire de la Chin ?, 1 7 37. Av a nt ce temps, les mt’ilkures c : —. ; tcs de CH Fmp ; : ·e, étoient celles, de ! "Atlas du P. Martinim. On a plufieurs n ! dn8ions, de l’Atlas dn P. clu Hal de, une des meilleures, fe trouve chez les héritiers d’Homann ; favoir ! "Empire de la Chine, par H ; ·, Jiu~, IHl. ; la TartarieChinoifc ; leRoy<’ume de Co ~cc & le Japon, par Tobie Mayer, 1748. Dans nos cartes, on a figuré en grande partie, le ]JpO ! t d’après Kempfer, & l’on a extrait du Capit ; ~ine Cook, les partits, de la côte orientale d ::~ipon, qui ont éte vues, lors du troüième voyag ; :, de ce c~kbre Navigateur. Table des longitudes & latitudes obfervécs, de quelques lieux, contenus cl~ les cartes, N °’. 9 : z. & 93· niff. dts MùiJ. Lo%tÎtudt. D. M JO". CAI-FoN-Fu. • • • • • • • • • • • CANT-CHEU. • • • • • • • • • • CANTON. • • • • • • • • • CHIN-Y-AN. • • • • • • • • • • FUTCHEU. • • • • • • • • • • • GAN-Fu. . . . • . . . • • • . . Gmo(Tart.Or.) • • • • • • • • • HANT-èHEU. • • • • • • • • • HoA-IN-GAN. • • • • • • • • . • • HOANT-CHEU. • • • • • • • • • • HouN, Ruines. • • • • • • • • • HONAN. • • • • • • • • • • INTÉ. . . • • • • • • • • • • KIANT-CJIEU..• • • • • • KI~KITAO (Corée.) • • • • • • LIKIAN-FU. : . • . • • , • , , • LOANT-CHEU. • • • • • MAC.— 0. • • • • • • NAN-CHAN-Fu. • • • • • • • , • DlIZb Original from UNIVERSIDAD CO PWTENSE DE ADRID