Page:Euripide, trad. Leconte de Lisle, II, 1884.djvu/676

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

que je sois aveugle, je traverserai pour cela l’antre ouvert des deux côtés.

LE CHŒUR.

Et nous, devenus compagnons de navigation d’Odysseus, nous ne servirons désormais que Bakkhos.


FIN DU TOME SECOND.