Page:FRAD006 G1247.djvu/99

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Visite de Thorenc

Nous Louis de Thomassin par la grace de Dieu et du St Siege Apostolique, Evêque et Seigneur de Vence, Con[seille]r du Roy en tous ses conseils ; Sçavoir faisons que ce iourd’huy vint sixieme d’aoust mil six cens septante sept après avoir visité les paroisses de Greolieres hautes et basses et la chapelle de Nostre Dame de Verdalay, nous nous serions transportez en la chapelle de Thorenc en compagnie du Reverend Pere Antoine Dega nostre vicaire General et de Messire Jean Cairon nostre promoteur d’office et de Messire Antoine Hugon nostre secretaire et aumosnier et autres de nostre suite, où estans arrivés, nous y aurions trouvé a Monsr de La Gaude Seign[eu]r dud. Thorenc accompagné de Messire Gaspard de Villeneuve son oncle et de Messire Dalmassy prestre chapelain servant lad. chapelle, lequel nous auroit tres agrea- blement et tres honorablement receus, et ensuite serions entrez dans la chapelle où nous aurions fait la visite des ornemens et meubles d’icelle, que nous aurions trouvez en tres bon estat et pourvueüe des choses necessaires au service divin, et le landemain vingt-septieme dud. mois (Madame de Daluis [ou Daluy] femme dud. Sr de La Gaude seigr dud. Thorenc s’estant accouchée d’un fils) nous l’aurions tenu sur les fonts de baptesme avec Madame Isabeau de Villeneuve dame de Carros sœur dud. Sr de La Gaude Seigr dud. Thorenc et l’aurions fait baptiser par nostredit vicaire general avec d’autant plus de temoignage d’affection, que nous avons pour cette noble famille toutes les considerations et tendresses possibles. Ensuite aurions interrogé led. Messire Dalmassy quel service il faisoit en lad. chapelle, et il nous auroit repondu qu’il servoit dans lad. chapelle po[ur] Messire Gaspard de Villeneuve prieur, depuis la Pasque jusqu’à St Michel, disant la Ste Messe festes et dimanches faisant le prosne, et enseignant aux assistans le Pater l’Ave Maria,