Page:Fabre d'Églantine - Rapport fait à la convention nationale, 1793.djvu/15

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


moderne, illustrée par la liberté, elle doit nous être chère ; c’en est assez pour la consacrer solemnellement.

Nous appellerons donc les cinq jours collectivement pris, les SANCULOTTIDES.

Les cinq jours des sanculottides, composant une demi-décade, seront dénommés Primdi, Duodi, Tridi, Quartidi, Quintidi ; & dans l’année bissextile le sixième jour Sextidi : le lendemain l’année commencera par Primdi premier de Vendémiaire.

Nous terminerons ce rapport par l’idée que nous avons conçue relativement aux cinq fêtes consécutives des sanculottides ; nous ne vous en développerons que la nature. Nous vous proposerons seulement d’en décréter le principe & le nom, & d’en renvoyer la disposition & le mode à votre comité d’instruction.

Le Primdi, premier des sanculottides, sera consacré à l’attribut le plus précieux & le plus élevé de l’espèce humaine, à l’intelligence qui nous distingue du reste de la création. Les conceptions les plus grandes, les plus utiles à la patrie, sous quelque rapport que ce puisse être, soit dans les arts, les sciences, les métiers, soit en matière de législation, de philosophie ou de morale, en un mot, tout ce qui tient à l’invention & aux opérations créatrices de l’esprit humain, sera préconisé publiquement, & avec une pompe nationale, ce jour Primdi, premier des sanculottides.

Cette fête s’appellera la fête du génie.

Le Duodi, deuxième des sanculottides, sera consacré à l’industrie & à l’activité laborieuse ; les actes de cons-