Page:Fauche - Le Mahâbhârata, tome 8.djvu/15

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


SIMPLE AVIS.

Voici mon huitième volume, que j’eusse désiré voir se lever sur l’horizon avec les premiers jours du nouvel an. Mais une manie du changement sans raison, qui s’est glissée parmi nos ouvriers, a retardé le dernier tiers de l’ouvrage commencé.

C’est pour qu’il y soit obvié à l’avenir, que j’imprime au verso de mes couvertures ce rappel au souvenir : « Le neuvième tome doit paraître du 1er au 15 août ; » et je remets à l’imprimeur la première partie du manuscrit, ce dimanche, 23 Février 1868.

La promptitude nous a forcés d’imprimer ce huitième volume comme une simple affiche, c’est-à-dire que la seconde d’auteur rapportait ordinairement avec elle le bon à tirer. Si l’on y trouve