Page:Fendrich - Les Sports de la neige, 1912.djvu/130

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
LE SKI

bons. Au reste, pour ne pas donner d’inquiétudes inutiles, nous ajouterons que dans la Forêt-Noire, par exemple, où il y quatre couloirs d’avalanches, il n’est arrivé, depuis 10 ans, qu’une seule catastrophe. Il en est de même pour les autres montagnes du centre de l’Allemagne. Les contreforts des Alpes sont déjà plus dangereux : là le skieur doit être doublé d’un alpiniste.

SKIJÖRING

Nous terminerons en disant quelques mots de ce sport qui se rattache intimement au ski.


SKIJÖRING

Le skijöring est très répandu en Norvège. Il consiste, pour un skieur, à se faire traîner par un cheval.

Ce dernier porte un léger harnais fixé à la ceinture de l’homme, qui tient en mains les rênes.

D’ailleurs le mode de fixation est combiné de telle sorte qu’en cas de chute, le skieur puisse facilement se séparer de l’animal.

Ce mode d’utilisation du ski permet d’effectuer rapidement de

( 118 )