Page:Ferny - Le Secret du manifestant, 1894.djvu/14

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ACTE II


(Écran blanc assombri très légèrement.)



Ce décor représente un endroit des plus sombres.
C’est parce qu’il s’agit de vous montrer des ombres,
Mesdames et Messieurs, qu’il demeure éclairé,
Et non point parce que le gazier s’est fourré
Dedans ; vous ne pourriez rien voir sans la lumière
Dont une ombre est nécessairement coutumière !