Page:Ferrier - La Marocaine.pdf/48

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



TOUTES.

Il y a l’étiquette !


HUZKA.

Je ne suis pas grand maître des cérémonies pour vous laisser piétiner sur l’étiquette.


OTTOKAR.

Il appartient à la doyenne du harem d’avoir avec toute nouvelle sultane un entretien préalable.


SOLIMAN.

Eh ! bien, je le supprime, l’entretien préalable… ou plutôt je m’en charge !


HUZKA et OTTOKAR.

C’est contraire au cérémonial.


TOUTES.

Oui… oui… oui…


SOLIMAN.

Eh ! bien, je le modifie, le cérémonial.


TOUTES.

Oh ! oh ! oh !


SOLIMAN.

Et taisez-vous ! (Nouveaux murmures.) taisez-vous ! Elles sont insupportables ! Il parait qu’il y a des pays en Europe, où des maris qui n’ont qu’une femme trouvent que c’est déjà trop… jugez un peu douze cent treize ! (Murmures.) Taisez-vous !…


TOUTES.

Hou ! hou ! hou !


SOLIMAN.

Et puis, je commence à en avoir assez de ce régiment de petites grues…


TOUTES.

Oh !…