Page:Ferrier - La Marocaine.pdf/76

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



SÉLIM.

Mon pauvre oncle !


ACHMED.

Allons-y gaiement !


OTTOKAR.

À vous le trône !


HUZKA.

À nous le pouvoir !


ATTALIDE.

À moi ton cœur !


ACHMED.

À moi Fatime !


OTIOKAR.

L’occasion…


HUZKA.

Nous sourit !


ATTALIDE.

Cette fête…


ACHMED.

Cache nos projets !


FATIME.

Son amour…


OTTOKAR.

Endort sa prudence !


HUZKA.

Les janissaires…


ACHMED.

M’attendent qu’un signal !


ATTALIDE.

Le peuple…