Page:Feydeau - La Puce à l’oreille, 1910.djvu/110

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


un filet noir à un centimètre du bord intérieur de la plaque, puis un second filet parallèle au précédent et à un centimètre de ce dernier ; puis enfin un filet en circonférence à un demi-centimètre de la rondelle de bois qui est appliquée sur la plaque ; tout ceci afin de donner de loin à ces sonnettes l’aspect d’une cible. Ces boutons actionnent, quand on les presse, des grelots de bois placés en coulisse, par lesquels les machinistes sont avertis chaque fois qu’ils ont à faire manœuvrer la tournette du lit. Voici en quoi consiste cette tournette : dans la marche sur laquelle repose le lit, se trouvent enchassés deux disques ; l’un, celui du dessous, fixe et horizontal, de façon à corriger la pente de la scène ; l’autre superposé, mobile et roulant sur galets feutrés ou caoutchoutés. Le panneau du mur forme le diamètre de ce disque ; de sorte que lorsque les machinistes au moyen d’un fil actionné par un tambour font pivoter ce disque, le panneau et le lit tournent avec lui et font place au panneau et au lit de la pièce voisine ; ces deux panneaux et ces deux lits doivent donc être identiques. La tête de ces lits, quand ils sont en scène, doit être du côté de la fenêtre, le pied par conséquent du côté de la porte. Pour cacher tout interstice entre le panneau et son encadrement mettre des joints en caoutchouc qui serviront en même temps à amortir le choc à l’arrêt. Le mouvement de la tournette est en va et vient et ne fait par conséquent jamais le tour complet. Étant donné le lit qui est en scène au lever du rideau, chaque fois qu’on fera venir l’autre dans lequel est couché Baptistin, il arrivera de gauche à droite, et inversement s’en retournera de droite à gauche. Transformations de Chandebise et de Poche. — Dans cet acte, l’artiste chargé du rôle de Chandebise aura à incarner alternativement ce personnage et celui de Poche. Pour ce faire, des costumes truqués sont nécessaires. Dès le lever du rideau, l’artiste aura sous les effets de Poche, son costume de Chandebise qu’il ne quittera du reste de la soirée. Le costume de Poche est composé d’un pantalon de livrée vert bouteille ou bleu de capote d’infanterie (enfin peu voyant) d’un gilet semblable à boutons de cuivre, d’une chemise de cotonnade rose et de chaussons en feutre noir assez montants ; les chaussons, bien entendu sont mis par-dessus les bottines vernies ; quand à la chemise elle n’est qu’apparente, ce sont des manches partant