Page:Feydeau - Tailleur pour dames.djvu/97

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Aubin

Non ?… mais alors j’ai pris des vessies pour des lanternes.


Madame Aigreville

Hein !


Aubin

Euh ! non, ce n’est pas ce que je voulais dire. (Saluant.) Mon Dieu, madame, je vois que vous aurez sans doute à causer avec le docteur ! Je me retire.

Il salue.


Madame Aigreville

Monsieur !


Aubin, saluant Yvonne.

Madame ! (À part.) Charmante, la femme du docteur !

Il sort.


Madame Aigreville

Et toi, tu sais, pas de faiblesses !


Yvonne

N’ayez pas peur, maman !


Scène IV

Les Mêmes, Moulineaux


Moulineaux, s’élançant au-devant d’Yvonne.

Enfin, Yvonne ! Ah ! dans quelle inquiétude tu m’as mis ! (n° 3).


Madame Aigreville, arrêtant Moulineaux au passage.

Arrière, monsieur (n° 2) !


Moulineaux

Hein !


Madame Aigreville

Ne vous méprenez pas sur le motif de notre présence ici !


Moulineaux

Mais…