Page:Filion - À deux, 1937.djvu/89

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 87 —

Saint-Pascal, Kamouraska avril 19…
Alexandre,

Je n’ai qu’un mot à te dire au sujet de ton prochain mariage : tu ne peux épouser Laure Lavoise.

Si tu n’avais pas oublié de demander l’avis de ton père dans une circonstance aussi grave, si tu ne lui avais pas fait un secret du nom de l’élue jusqu’à ces derniers jours, tu n’en serais pas à être forcé de manquer de parole à quelqu’un que, je le sens, tu aimes bien.

J’attends un mot de toi, m’assurant que tu as cessé toutes relations avec cette demoiselle.

Ton père,
Alex. Daubourge.


Le style était simple mais ne manquait ni de sentiment ni d’autorité. L’orthographe faisait défaut à certains endroits, mais le tout était facilement compréhensible et ne laissait aucun doute sur le sens des mots.

Maintenant Laure brûlait de connaître la réponse du fils à cette injonction paternelle, elle se lisait ainsi :


Montréal, avril 19…
Cher père,

Vous savez que je suis votre aîné, et que je me suis toujours montré un fils dévoué et respectueux. À quelle heure de nos relations, depuis que je suis un homme, avez-vous eu à vous plaindre de ma conduite ?