Page:Flaubert Édition Conard Correspondance 2.djvu/423

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


progrès, la marche de l’idée, et autres balivernes auxquelles il ne croit guère. D’autres, restreignant leur ambition, comme Eugène Sue, ont écrit pour le Jockey Club des romans —du grand monde, ou bien pour le Faubourg Saint-Antoine des romans arsouille, comme les Mystères de Paris. Le jeune Dumas, pour le quart d’l1eure, va se concilier a perpétuité toute la loretanerie avec sa Dame aux Camélias. Je défie aucun dramaturge davoir l’audace de mettre en scène surle boulevard un ouvrier voleur. Non : la il faut que l’ouvrier soit honnête homme, tandis que -le monsieur est toujours un gredin, de même qulaux Français la jeune fille est pure, car les mamans y conduisent leurs demoiselles. Je crois donc cet axiome vrai, à_ savoir, que l’on aimele mensonge, mensonge pendant la journée et songe pendant la nuit. ·Voila l'homme. Excellente narration du vieux Villemain et description de la mère Hugo.

Bouilhet ne viendra pas ai Paris (a ce que je pense) de si tôti Les nouveaux règlements universitaires lui ont retiré du coup quinze cents Francs.

Trois heures viennent de sonner. Le jour paraît, mon feu est éteint, j’ai froid et vais me coucher.

Combien de fois déjà dans ma vie n’ai-je pas vu le jour vert du matin paraître à mes carreaux! Autrefois, a Rouen, dans ma petite chambre de l’Hôtel-Dieu, ai travers un grand acacia; a Paris, dans la rue de l’Est, sur le Luxembourg; en voyage, dans les diligences ou sur les bateaux, etc.

Adieu, ma chère amie, ma chère maîtresse.

A toi.