Page:Flaubert - Salammbô.djvu/447

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


« J’ai consulté :

« Desfontaines : Voyage en Afrique ; Grenville Temple : Excursion in Alger and Tunis ;

« Corippus : Johannis m’a été fort utile pour les anciennes peuplades africaines ; j’ai pris quelques noms dans Ibn Khaldoun ;

« Tunis (Frank, Univers pittoresque) ;

« Hérodote ;

« Walkenaër (Recherches géographiques sur l’intérieur de l’Afrique septentrionale, 1821 ; Tableau de la géographie ancienne des États barbaresques d’après l’allemand) ;

« Excursions dans l’Afrique septentrionale par les délégués pour l’exploitation de Carthage ; Recherches sur la topographie de Carthage (Dureau de la Malle) ; Recherches sur l’emplacement de Carthage (Faune) ; Tombes à Carthage (Beulé) ; Voyage dans la Cyrénaïgue et la Marmarigue (Pacho). La reproduction en couleur d’une fresque découverte à Cyrène et représentant des Juifs m’a servi pour les costumes ;

« Quelques articles de la Revue archéologique.

« Si je dis que le Côthon (port militaire) était pavé au fond de petits cailloux, c’est qu’à Thapsus il reste une grande partie du Côthon dont la construction est en petits cailloux liés avec du mortier, de manière à composer une masse indestructible. (Raoul Rochette, membre de l’Académie des inscriptions. XII.) »

Puis, dans une enveloppe portant de la main de Flaubert cette inscription : « Carthage, notes diverses », nous trouvons des notes et des références de toutes sortes, qui logiquement ont leur place ici, au chapitre : « Sources et méthode ». L’ensemble de ces notes forme 74 feuillets de dimensions diverses, y compris lettres et fiches. Les abréviations sont nombreuses, souvent il est fort difficile de trouver le sens de la note.

Voici ces documents :

Plusieurs dessins de « bas-reliefs du musée de Leyde, provenant de fouilles faites sur l’emplacement de Carthage et portant des inscriptions qui, à ce que disent les savants, parlent de Salambô (sic) » ;

Des dessins de médailles avec casques, cercles de perles, grappes de raisin, puis le modèle de la médaille de Cessa ;

Une note sur la composition d’un festin à l’époque de Carthage ;