Page:Fleury - Littérature orale de la Basse-Normandie, 1883.djvu/244

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


220 LITTÉRATURE ORALE

Or, approchez, petits et grands,

Et venez pour entendre La Passion de Jésus-Christ,

Qui fut triste et sanglante.

Il a jeûné quarante jours Sans prendre de substance,

Mais après ces quarante jours Il en voulut bien prendre.

Il entra dans Jérusalem

Par un jour de dimanche. Et l'on jetait sur son chemin

Des palmes et des branches, etc.

M. Sepet, qui a publié le commencement de cette chanson d'après un manuscrit de la Bibliothèque nationale (i), croit voir là un spécimen de l'ancienne versification, antérieure à celle des chansons de geste. Le rythme est exactement celui des vieilles ballades anglaises en vers de quatorze syllabes :

The one, a fine and pretty boy, Not passing three yeares olde,

The other, a girl more young than he, And made in beautyes molde, etc.

{Jlx Childrm in the luaxi). (i) Bibliolhèqut de l'Ecole des Chartes, t. XI, p. 564.