Page:Fleury - Littérature orale de la Basse-Normandie, 1883.djvu/314

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


290 LITTÉRATURE ORALE

IV

LE ROSSIGNOL MESSAGER

Cette chanson doit être du commencemeut du xviu= siècle. M. Bujeaud l'a rencontrée dans la Saintonge, mais il n'a pu s'en procurer que cinq couplets. On la lira ici tout entière. Je l'ai trouvée dans le recueil manuscrit d'Élie Flenry.

La jeune Sylvie Un matin sort de son hanieau,

Toute réjouie

Gardant son troupeau

Sous le vert bocage Où venait jadis son berger.

Mais l'amant volage

A déjà changé.

La pauvTe bergère, Voyant le retour du printemps,

Dessus la fougère

Attend son amant.

Comme elle se lasse A filer son beau fil de lin !

La journée se passe

L'amant ne vient point !