Page:Fleury - Littérature orale de la Basse-Normandie, 1883.djvu/353

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


DE LA BASSE-NORMANDIE 329

Mais eir lui dit :

Bon pèr' par ci.

Bon pèr' par là, Bon père Nique, Nique,

Bon père Nicolas, Nous en ferons bonne chère, Tant que l'argent durera.

— O belle dame. Rendez-moi mes habits;

Un habit d'moine Ne peut pas vous servir ;

Mais ell' lui dit :

Bon pèr' par ci,

Bon pèr' par là. Bon père Nique, Nique,

Bon père Nicolas, J'en ferai lair' des culottes, Mon mari les portera.

Le pauvre moine S'en retourne au couvent,

Les autres moines L'écout'nt en se moquant ;