Page:Fleury - Littérature orale de la Basse-Normandie, 1883.djvu/361

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


DE LA BASSE-XORMAXDIE 337

Voici la version publiée par M. Bartsch (i).

Au jardin de mon père

Ung oreingier y at,

Si très chargé d'orainge

Que tout y tombe en ba. La, la.

— Dictes, ma damoyselle, Ne vous auray-je pas?

Demandât à son père, Quant on les cœullera.

— Et, ma fille, ma fille,

Quant mar}' vous viendra. La, la. Dictes, ma damoyseUe, etc.

— Et, mon père, mon père. N'attendes pas cela.

Elle print doncq une eschelle, Ung chrestin en son bras. La, la. Dictes, ma damoyselle, etc.

(i) J'ajoute à cette reproduction quelques signes orthogra- phique?.