Page:Fonson, Wicheler - Le Mariage de mademoiselle Beulemans, 1910.djvu/152

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



SUZANNE

Qu’est-ce qu’il vous a dit ?

(Séraphin fait des signes désespérés à son père.)

MEULEMEESTER

Je suis trop chevalier français pour insister.


SUZANNE

Est-ce qu’il vous aurait raconté des méchancetés sur moi ?


MEULEMEESTER

Il n’a rien caché… Je sais que vous avez eu dans le temps des ennuis. Mais, enfin, alors, il ne fallait pas vous laisser fiancer.


SUZANNE
(furieuse).

Ah ! il vous raconte des histoires comme ça ! Faites-moi le plaisir de me laisser un moment avec Séraphin.


MEULEMEESTER

Ce n’est pas possible.


SUZANNE

Laissez-moi le causer une minute… (Élevant la voix). Je dois le causer.