Page:Fonson, Wicheler - Le Mariage de mademoiselle Beulemans, 1910.djvu/20

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Scène VII

M. BEULEMANS, Mme BEULEMANS, SUZANNE


Les bruits de voix se sont apaisés un moment. Mais ils reprennent tout à coup plus formidables. Ce sont des rafales. On entend Beulemans qui crie.

BEULEMANS
(en coulisses).

Mais je ne sais pas, j’attends des nouvelles !



Mme BEULEMANS
(en coulisses).

Vous auriez dû aller en chercher… Vous êtes là comme une moule…


BEULEMANS

Et puis… et puis… je m’en fous !

La porte s’ouvre, parait Beulemans une assiette garnie, une fourchette et un couteau à la main.

On ne sait même pas manger tranquille ici.


SUZANNE
(en coulisses).

Père !