Page:Forestier - De la leucocythémie.djvu/5

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




AVANT-PROPOS




La leucocythémie est une affection qui a été l’objet de nombreuses et savantes études, en médecine humaine. Aussi, en abordant ce sujet, n’avons-nous pas la prétention de le présenter sous un nouveau jour ; notre but est plus modeste.

En lisant nos auteurs vétérinaires, nous avons été frappé de ne trouver nulle part une description complète de cette affection. Le Traité de Pathologie de M. Lafosse, n’en parle pas. Dans son Manuel de Pathologie et de Thérapeutique, M. Roll, de Vienne, cite seulement quelques observations qui semblent s’y rapporter. Le Dictionnaire d’Hurtrel-d’Arboval, revu et augmenté dans ces derniers temps par M. Zundel, est le seul ouvrage vétérinaire qui s’en occupe d’une manière directe, mais pourtant sans en faire une étude approfondie. Dans un travail tout récent, le Traité de l’Inspection des viandes de boucherie, par M. Baillet, de Bordeaux, la leucocythémie n’est même pas citée.

On ne peut attribuer cette lacune de la nosologie vétérinaire, qu’à ce que les moyens d’investigation ont longtemps fait défaut à nos cliniciens.

Dernièrement, M. Leblanc, vétérinaire à Paris, et M. Nocard, d’Alfort, ont étudié complètement une des formes de l’affection chez le chien.

Dans le courant de nos études cliniques, à l’École de Toulouse, sous la direction de notre excellent maître, M. Mauri, nous avons eu la chance de pouvoir en étudier trois cas sur le même animal.