Page:Forneret - Lignes rimées, 1853.djvu/6

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


LIGNES RIMÉES


PAR


XAVIER FORNERET.


…Malheureuse organisation de mélancolie maladive qui cherche, contemple, espère ; qui se fait quelquefois illusion… et que la Réalité réveille du son de toutes ses écailles luisantes et trompeuses qui recouvrent ce monstre qu’on nomme SOCIÉTÉ, et sous lesquelles sont amoncelés tous ces haillons du Cœur Humain, appelés — CYNISME, AMBITION, MENSONGE ! !



----


PARIS
DENTU, ÉDITEUR, PALAIS-ROYAL,
GALERIE D’ORLÉANS.
1853