Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/1131

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
1 131.

ălazam ⵍⵣⵎ sm. nv. prim. ; φ (pl. ilezâmen ⵍⵣⵎⵏ), daṛ lezâmen ‖ fait d’être nécessaire pour.

ellezoum ⵍⵣⵎ sm. nv. prim. ; (pl. ellezoûmen ⵍⵣⵎⵏ) ‖ m. s. q. le pr.

ăzelzem ⵣⵍⵣⵎ sm. nv. f. 1 ; φ (pl. izelzîmen ⵣⵍⵣⵎⵏ), daṛ lzîmen ‖ fait de rendre nécessaire pour.

ⵍⵣⵗ tălezzouḳ ⵜⵍⵣⵈ sf. φ (pl. tilezzouṛîn ⵜⵍⵣⵗⵏ), daṛ tlezzouṛîn ‖ quart ou tiers de la contenance [d’une outre ou d’un sac en peau contenant un liquide] ‖ v. ⵍⵂ telâhit.

ⵍⵣⵣ lezzez ⵍⵣⵣ ✳ va. prim. ; conj. 99 « bereġ » ; (illĕzzez, iellîzzez, éd iellezzez, our illezzez) ‖ mettre une bourre à [une cartouche ; une arme à feu] (en chargeant) ‖ a aussi le s. pas. « avoir une bourre (être muni d’une bourre mise en chargeant) (le suj. étant une cartouche ou une arme à feu) ».

zellezzez ⵣⵍⵣⵣ va. f. 1 ; conj. 122 « seddekkel » ; (izlezzez, iezîlezzez, éd izellezzez, our izlezzez) ‖ faire mettre une bourre à ‖ se c. av. 2 acc.

tâlezzâz ⵜⵍⵣⵣ va. f. 7 ; conj. 230 « târeġâh » ; (itâlezzâz, our itelezziz) ‖ mettre hab. une bourre à ‖ a aussi le s. pas.

zâlezzâz ⵣⵍⵣⵣ va. f. 1.7 ; conj. 230 « târeġâh » ; (izâlezzâz, our izelezziz) ‖ faire hab. mettre une bourre à ‖ se c. av. 2 acc.

ălezzez ⵍⵣⵣ sm. nv. prim. ; φ (pl. ilezzîzen ⵍⵣⵣⵏ), daṛ lezzîzen ‖ fait de mettre une bourre à ‖ a aussi le s. pas. « fait d’avoir une bourre ».

ăzellezzez ⵣⵍⵣⵣ sm. nv. f. 1 ; φ (pl. izellezzîzen ⵣⵍⵣⵣⵏ), daṛ zellezzîzen ‖ fait de faire mettre une bourre à.

ellezaz ⵍⵣⵣ sm. (pl. ellezâzen ⵍⵣⵣⵏ) ‖ bourre (de cartouche ; d’arme à feu) ‖ se dit de toute bourre, en n’importe quelle matière, soit fabriquée d’avance, soit consistant en un morceau de chiffon, de papier, etc., enfoncé sommairement en guise de bourre.

M 

emmet (Ta. irr.) ⵎⵜ vn. prim. ; irr. VI ; (iemmoŭt, iemmoût, éd iemmet, our iemmout) ‖ mourir ‖ la conjugaison d’emmet (Ta. irr.) est irrégulière ; la voir à l’appendice sur les conjugaisons ‖ signifie « mourir » à tous les temps positifs, l’ind. prés. et le part. prés. exceptés : à ces 2 temps, signifie « être mort ». Signifie « mourir » à tous les temps négatifs, l’ind. aor. et le part. aor. exceptés : à ces 2 temps, signifie « mourir ; être mort ». — L’ind. prés. et le part. prés. positifs et négatifs du verbe français « mourir » se rendent par la forme d’hab. tâmellât (Ta. 5) employée d. le s. « être en train de mourir » ‖ ex. iemmoŭt enḍ ahel ⁒ il est mort hier = okkoż outiân a s iemmoŭt ⁒ 4 ans ce que dans il est mort (il y a 4 ans qu’il est mort) = Kenân ed Biska eddâren miṛ