Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/1970

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
1 970.

żâneżmâi ⵥⵏⵥⵎⵉ va. f. 4.1.7 ; conj. 231 « tâdenkâi » ; (iżâneżmâi, our iżeneżmi) ‖ coudre hab. ensemble.

ăżamai ⵥⵎⵉ sm. nv. prim. ; φ (pl. iżemaien ⵥⵎⵉⵏ), daṛ żemaien ‖ fait de coudre ‖ a aussi le s. pas. « fait d’être cousu » ‖ p. ext. « couture ; travail de couture ».

ăżeżmi ⵥⵥⵎⵉ sm. nv. f. 1 ; φ (pl. iżeżmien ⵥⵥⵎⵉⵏ), daṛ żeżmien ‖ fait de faire coudre.

ăneżmi ⵏⵥⵎⵉ sm. nv. f. 4 ; φ (pl. ineżmien ⵏⵥⵎⵉⵏ), daṛ neżmien ‖ fait d’être cousu ensemble.

ăżenneżmi ⵥⵏⵥⵎⵉ sm. nv. f. 4.1 ; φ (pl. iżenneżmien ⵥⵏⵥⵎⵉⵏ), daṛ żenneżmien ‖ fait de coudre ensemble.

ănâżmai ⵏⵥⵎⵉ sm. n. d’é. prim. ; φ (pl. inâżmaien ⵏⵥⵎⵉⵏ ; fs. tănâżmait ⵜⵏⵥⵎⵉⵜ ; fp. tinâżmaîn ⵜⵏⵥⵎⵉⵏ), daṛ nâżmaien, daṛ tnâżmaîn ‖ couseur (h. qui coud) ‖ p. ext. « bon couseur (h. qui coud bien) » ‖ le masc. ănâżmai signifie p. ext. « aiguille à coudre (ordinaire, fine ou grosse) ». D. ce s., est syn. de stenfous et moins us. que lui.

ăżżemi ⵥⵎⵉ sm. φ (pl. iżżemân ⵥⵎⵏ), daṛ ĕżżemân ‖ mince lanière de peau tannée (pouvant servir à coudre ou à lier) ‖ le pl. iżżemân signifie p. ext. « cordelette de peau à laquelle sont cousues de longues franges de peau (qui s’attache autour du siège de la selle méhari pour fem.) ». v. la forme et les dimensions de l’iżżemân à ⵜⵎⵏ itmânen ‖ v. ⵔⵓ areoua.

ⵥⵎⵎ eżmem ⵥⵎⵎ va. prim. ; conj. 26 « eksen » ; (iżmĕm, iżmâm, éd iżmem, our iżmim) ‖ serrer (comprimer) ‖ a aussi les s. pas. et pron. « être serré » et « se serrer » ‖ peut avoir pour suj. et rég. dir. des p., des an., ou des ch. ‖ signifie serrer, de manière à les comprimer, des p., des an., ou des ch. placés dans n’importe quelle position horizontalement, verticalement, ou n’importe comment ‖ se dit, p. ex., d’un h. qui serre avec force qlq’un dans ses bras, qui serre avec force la main, le bras, une partie qlconque du corps de qlq’un dans sa main ou en les pressant contre qlq. ch. avec n’importe quelle partie de son corps, qui serre une ch. en la pressant dans sa main, en la pressant contre soi ou contre une ch. qlconque, en la mettant sous presse, en la mettant dans qlq. ch. qui la comprime ; se dit d’un an. qui serre une p., un an., ou une ch. contre soi, contre une p., un an., ou une ch., n’importe comment, de manière à les comprimer ; se dit d’un bracelet trop étroit qui comprime le bras, d’une chaussure, d’un vêtement, d’une ceinture, qui serrent le pied, le corps, la taille, de manière à les comprimer, d’un passage étroit, d’une caverne étroite, qui serrent entre leurs parois, de manière à les comprimer, les p. ou les an. qui y passent ou y entrent, d’une corde, d’un lieu, d’une enveloppe, d’un étui qui serrent des objets qu’ils entourent de manière à les comprimer, de pierres, de ch. lourdes placées sur une ch., qui la serrent, la