Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/1973

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
1 973.

viens ici ; à midi, viens ici) = eglĕn éoua d ieżoŭn ăhoḍ ⁒ ils sont partis le moment que dans a été partagé en 2 parties égales la nuit (ils sont partis au moment en lequel la nuit a été partagé en 2 parties égales ; ils sont partis à minuit)).

żoużan ⵥⵥⵏ va. f. 1 ; conj. 167 « soukan » ; (ieżżoŭżen, ieżżoûżen, éd iżoużan, our ieżżoużen) ‖ faire partager ‖ se c. av. 2 acc. ‖ a t. les s. c. à c. du prim. au s. act.

żoużen ⵥⵥⵏ va. f. 1 ; conj. 163 « soudel » ; ρ (ieżżoŭżen, ieżżoûżen, éd iżoużen, our ieżżoużen) ‖ m. s. q. le pr.

toûżân ⵜⵥⵏ va. f. 18 ; conj. 260 « toûksâḍ » ; (itoûżân, our itoużan) ‖ partager hab. ‖ a aussi les s. pas. et pron. ‖ a t. les s. c. à c. du prim.

żoûżân ⵥⵥⵏ va. f. 1.18 ; conj. 260 « toûksâḍ » ; (iżoûżân, our iżoużan) ‖ faire hab. partager ‖ se c. av. 2 acc. ‖ a t. les s. c. à c. de la f. 1.

żoûżoûn va. f. 1.18 ; conj. 260 « toûksâḍ » ; (iżoûżoûn, our iżoużoun) ‖ m. s. q. le pr.

teżount ⵜⵥⵏ⵿ⵜ sf. nv. prim. ; φ (pl. tiżoûnîn ⵜⵥⵏⵏ), daṛ tżoûnîn ‖ fait de partager ‖ a aussi les s. pas. et pron. « fait d’être partagé » et « fait de se partager » ‖ a t. les s. c. à c. du prim. ‖ p. ext. « partage ; point milieu » ‖ teżount n ĕhel « point milieu du jour » signifie « midi » ; teżount n ăhoḍ « point milieu de la nuit » signifie « minuit » ‖ le pl. tiżoûnîn est peu us.

tăżouné ⵜⵥⵏⵉ sf. nv. prim. ; φ (pl. tiżoûnaouîn ⵜⵥⵏⵓⵏ), daṛ tżoûnaouîn ‖ m. s. q. le pr. ‖ le sing. tăżouné n’est pas us. dans l’Ăh. ; le pl. tiżoûnaouîn y est très us.

ăżoûżen ⵥⵥⵏ sm. nv. f. 1 ; φ (pl. iżoûżoûnen ⵥⵥⵏⵏ), daṛ żoûżoûnen ‖ fait de faire partager ‖ a t. les s. c. à c. de la f. 1.

żiiżżen ⵥⵉⵥⵏ va. f. 1 ; conj. 125 « siillel » ; (iżĭeżżen, ieżîeżżen, éd iżiiżżen, our iżieżżen) ‖ 1. partager en 2 parties égales [qlq. ch.] (en formant son point milieu, ou en allant jusqu’à son point milieu) (act.) ; 2. partager la distance en 2 parties égales [entre 2 points] (en formant son point milieu, ou en allant jusqu’à son point milieu) (être à mi-distance [entre 2 points] ; aller jusqu’à mi-distance [entre 2 points]) (n.) ‖ peut avoir pour suj. une p., un an., ou une ch. D. le s. 1., ne peut avoir pour rég. dir. qu’une longueure telle que le suj. puisse en marquer le point milieu ou aller jusqu’à son milieu. D. le s. 2., les points entre lesquels le suj. partage la distance en 2 parties égales sont à l’abl. et accompagnés de ġir « entre » ; ces points peuvent être des p., des an., ou des ch. ‖ se dit, p. ex., d’un accident de terrain, d’un arbre, d’un rocher, d’une source, d’un village, qui partagent en 2 parties égales un chemin en formant son point milieu, du nombril qui partage en 2 parties égales le corps humain en formant son point milieu, d’un h. qui partage en 2 parties égales le chemin entre 2 points en allant jusqu’à