Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/495

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
495.

étant les dents du suj.) ‖ żemmegżeż est le mot qui sert à rendre l’idée de grincer des dents.

gâżżeż ⴳⵥⵥ va. f. 5 ; conj. 220 « kâssen » ; (igâżżeż, our igeżżeż) ‖ croquer hab.

żâgżâż ⵥⴳⵥⵥ va. f. 1.7 ; conj. 230 « târeġâh » ; (iżâgżâż, our iżeżiż) ‖ faire hab. croquer ‖ se c. av. 2 acc.

tîtouegżîż ⵜⵜⵓⴳⵥⵥ vn. f. 3.13 ; conj. 246 « tîdekkoûl » ; (itîtouegżîż, our itetouegżiż) ‖ être hab. croqué ; se croquer hab.

tîtouegżâż ⵜⵜⵓⴳⵥⵥ vn. f. 3.13 ; conj. 246 « tîdekkoûl » ; (itîtouegżâż, our itetouegżaż) ‖ m. s. q. le pr.

tâtegżâż ⵜⵜⴳⵥⵥ vn. f. 3bis.7 ; conj. 230 « târeġâh » ; (itâtegżâż, our itetegżiż) ‖ m. s. q. le pr.

tîgżâż ⵜⴳⵥⵥ vn. f. 3bis.13 ; conj. 247 « tîksân » ; (itîgżâż, our itegżiż) ‖ m. s. q. le pr.

żâmegżâż ⵥⵎⴳⵥⵥ va. f. 2.1.7 ; conj. 230 « târeġâh » ; (iżâmegżâż, our iżemegżiż) ‖ faire hab. [ses dents] grincer.

ăgażaż ⴳⵥⵥ sm. nv. prim. ; φ (pl. igeżâżen ⴳⵥⵥⵏ), daṛ geżâżen ‖ fait de croquer.

ăżegżeż ⵥⴳⵥⵥ sm. nv. f. 1 ; φ (pl. iżegżîżen ⵥⴳⵥⵥⵏ), daṛ żegżîżen ‖ fait de faire croquer.

ătouegżeż ⵜⵓⴳⵥⵥ sm. nv. f. 3 ; φ (pl. itouegżîżen ⵜⵓⴳⵥⵥⵏ), daṛ ĕtouegżîżen ‖ fait d’être croqué ; fait de se croquer.

ătouegżaż ⵜⵓⴳⵥⵥ sm. nv. f. 3 ; φ (pl. itouegżâżen ⵜⵓⴳⵥⵥⵏ), daṛ ĕtouegżâżen ‖ m. s. q. le pr.

ătegżeż ⵜⴳⵥⵥ sm. nv. f. 3bis ; φ (pl. itegżîżen ⵜⴳⵥⵥⵏ), daṛ tegżîżen ‖ m. s. q. le pr.

ăżemmegżeż ⵥⵎⴳⵥⵥ sm. nv. f. 2.1 ; φ (pl. iżemmegżîżen ⵥⵎⴳⵥⵥⵏ), daṛ żemmegżîżen ‖ fait de faire [ses dents] grincer.

H 

eh va. prim. ; conj. 12 «  » ; ω (ihă, ihâ, éd ieh, our ihé) ‖ être dans ‖ l’impératif d’eh est très peu us. : On emploie hab. à sa place l’impér. d’emel « être (dans un lieu) » ou d’un autre verbe analogue ‖ peut avoir pour suj. et rég. dir. des p., des an., ou des ch. ‖ eh, empl. dans son sens propre « être dans », est touj. immédiatement suivi de son rég. dir., à moins que celui-ci ne soit un pronom relatif le précédant. Quand le suj. d’eh « être dans » le suit, et que son rég. dir. le suit aussi, celui-ci est touj. un pron. affixe représentant le subs. qui, d’après le sens de la phrase, devrait être régime direct et se rapportant avec lui en genre et en nombre ; ce subs. est placé après le suj., en apposition avec le pr. af. rég. dir. (Ex. our essineṛ édeg oua hĕn ⁒ je ne sais pas le lieu que ils ont été dans (je ne sais pas dans quel lieu ils ont été ; ou : je ne sais pas dans quel lieu ils sont) = midden hân édeg ou-în ⁒ les h. sont dans ce lieu là = hân tenet eddoûnet, tăṅṛârîn ? ⁒ sont dans elles des gens, les ravines ? (y a-t-il des gens dans les ravines ?) = ih ê Kenân, éhen ? – ih ê ⁒ est dans elle K., la tente ? (K. est-il dans la tente ?). – il est dans elle (il y