Page:Frébault - Apothicaire et perruquier.djvu/34

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


–––––––Tandis qu’elle aime en cachette

(Vivement.)

–––––––C’est la vérité, papa !

(Tous à le répéter.)

––––––––––––Papa.

(Boudine, même jeu.)

TROISIÈME COUPLET.
–––––––Pour coiffer la mariée
–––––––Se présente un inconnu !
–––––––Le père, à son arrivée,

(Chilpéric salue.)

–––––––Le prend pour le prétendu,
–––––––Or… c’était une méprise !…
–––––––Quand le futur arriva

(Regardant Plumoizeau, qui fait la moue.)

–––––––Déjà la place était prise
–––––––C’est la vérité, papa !…

(Même jeu.)


TOUS.
–––––––C’est la vérité, papa !…

BOUDINET.

Qu’apprends-je ?… qu’ouïs-je ! (Furieux et marchant sur Chupéric.) Comment !… vous avez eu l’audace…


CHILPÉRIC, reculant.

Puisque c’est vous qui…


BOUDINET, même jeu.

L’impudence !


CHILPÉRIC, même jeu.

Du tout, je…


BOUDINET, même jeu.

Le toupet !…