Page:Froissart - Méliador, tome 3.djvu/211

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
206
Méliador

Tout ensi examiné sont,
Entre les quelz grans vois y ont,
28900 Agamanor et Gratiiens,
Dagorisès et Luciiens,
Messires Feughins et Savare,
Et .i. preu qui fu de Navare
C’on appelle Karin le grant,
28905 Herscules, Caulus et Garant,
Solidamas et Albanor,
Morphonet, Tangis, Lucanor
Et tant que jamais au surplus
Dou nommer n’en venroie jus. f. 212 b
28910 Moult sagement aministré
Furent escript et registré,
Et tel discretion avoient
Que l’un de l’autre ne savoient
Nulles riens, ne ne seurent onques,
28915 Au voir dire, jusques adonques
Que li grans tournois passés fu,
Fors tant que cilz au bleu escu,
Au soleil d’or, est bien nommés
Entre yaus tous, et bien renommés
28920 De proece et de vasselage
Que nulz ne soit. Tout ce bien say je,
Car son fait grandement couleure,
Et cascuns ossi l’en honneure
De la mort monsigneur Camel,
28925 Que chevalier trouvoient tel
Que tous les metoit a outrance,
Et euissent sans recouvrance
Perdu leur saison et leur painne,
Ce dient, c’est cose certainne, [1]
28930 Se cilz qui le soleil d’or porte,
Ou quel proece le deporte

  1. 28929 Ce dient, B Et dient.