Page:Gaboriau - Les Gens de bureau, Dentu, 1877.djvu/183

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Il est commis principal depuis trois ans et n’a en tout que cinq ans de service.

Bizos est un déclassé.

Son adolescence a été orageuse, et de toutes les entreprises qu’il a tentées avant d’entrer dans l’administration, aucune ne lui a réussi.

À dix-sept ans, à la suite de fredaines de jeune homme, il s’est engagé dans un régiment de cuirassiers. Après deux ans de service, son père était obligé de le faire remplacer, pour lui épargner les désagréments de passer devant un conseil de discipline.

Depuis, successivement, il a été associé d’une fonderie de fer, sous-directeur d’une ferme modèle, commissionnaire en marchandises, et juge suppléant au tribunal d’Oloron, dans le Béarn ; car il a trouvé le moyen de se faire recevoir docteur en droit, tout en courant ces aventures.

En dernier lieu, il avait entrepris l’exploitation d’un brevet pour le dévidage des cocons du ver à soie de l’ailante ; un incendie, une inondation et l’avant-dernière crise sur les soies le frappèrent coup sur coup et firent avorter toutes ses combinaisons.

C’est après ce dernier désastre, et lorsqu’il allait avoir vingt-neuf ans, que, désespéré, sans positions,