Page:Gaches-Sarraute - Le Corset, étude physiologique, 1900.djvu/65

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
49
INDICATIONS.

du corset thoracique, puis du corset abdominal, j’ai pris des mensurations, en avant, de la base du sternum jusqu’à terre et, en arrière, de la 7e vertèbre cervicale jusqu’à terre, et toujours, dans le second cas, je constatai une augmentation de 4 centimètres au moins à la région antérieure du corps. C’est-à-dire que si, avec leur corset thoracique ou leur corset de maintien, les jeunes sujets mesuraient, par exemple, 1 m. 54 en avant et 1 m. 58 en arrière, en faisant descendre l’appareil sur le bassin, en dégageant les épaules et laçage thoracique, la différence se présentait en sens inverse, je trouvais 1 m. 58 en ayant et 1 m. 54 en arrière. Ces chiffres sont pris au hasard, mais les différences constatées atteignent les proportions indiquées (fig. 15 à 19).

Fig. 19. — La même avec le corset Gâches-Sarraute.

Dans le sens horizontal, les mensurations donnent des indications concordantes : sous l’influence du dégagement complet du buste, les dimensions de la région thoracique antérieure augmentent aux dépens de la région dorsale qui s’efface. Si l’on prend le creux axillaire comme point de repère on trouve, avec le corset abdominal, un élargissement de la région antérieure qui varie de 6 à 10 centimètres ; la région posté-