Page:Gaffiot - Dictionnaire illustré Latin-Français.djvu/116

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Vices; ex alto corporis extràhere Plin. 20, 238, extirper du fond du corps il non soltim ex alto peni-tusque, verum de summis Lucr. 4, 73, [émettre] non seulement du fond et de l’intérieur, mais encore de la surface ; non in alto latet spiritus Sen. PrOv. 6, 9, le souffle de vie ne se tient pas caché dans les profondeurs ; putei in allumacti Sen. 3, 7, 3, puits menés en profondeur [creusés] U 3 profond en étendue, qui s’étend au loin, reculé; altos recessus habere Curt. 7, 11, 3, avoir des retraites profondes [en pari, de grottes] ; navis portu se condidit alto VlRG. En. 5, 243, le navire s’abrita au fond du port; (cohortes) altis ordinibus Tac. H. 2, 24, (cohortes) avec leurs rangs en profondeur II ad altiorem memoriam Œdipodis Cic. Fin. 5, 3, au souvenir reculé d’Œdipe ; alto a sanguine Teucri Virg. En. 4, 230, [provenant] du sang lointain de Teucer; alliore initia aliquid repelere Tac. H. 2, 27, reprendre qqch assez loin à ses débuts ; ex alto rem repetere Cic. Fam. 3, 5, 1, reprendre les choses de loin ¶ [le n. sing. pris subst1] altum, i, la haute mer : naves in altum proveclse Cms. G. 4, 28, 3, navires entraînés dans la haute mer; in alto jactari Cic. Inv. 2, 95, être ballotté en pleine mer ; in porlwrn ex alto invehi Cic. Mur. 4, arriver de la haute mer dans le port; [par anal, en parlant d’un fleuve] Liv. 21, 28, 10.

3 altûs, ûs m.(alo), nourriture, produit : Macr. 1, 20, 18.

àlùcïn-, y. hallucin-.

alucita, a, f., moucheron : Petr. d. Fulg. Serm. p. 566.

alucus, i, m., v. uluccus : *Serv. Bue. 8, 55.

àlûï, parf de alo.

àlum, i, n., K 1 consoude officinale : Plin. 27,41*\2 espèce d’au: Plin. 19, 116.

àlûmën, ïnis, n- alun : Plin. 35, 183.

âlùmïnàrius, ii, m. (alumen), fabricant ou marchand d’alun : CIL 6, 9142.

âlûminâtus et âlfimînôsus, a, «m, m clé d’alun, [ou] ayant le goût dej’alun : Plin. 31, 59; 31, 48.

âlumiior, âri (alumnus), tr., élever, nourrir : Apul. M. 8, 17} 10, 23 II rpart. au sens pass.] Apul, M. 9, 36.

âlumnus, a, um (alo, almus), I [passif] : H 1 m., nourrisson, enfant : Cic. Verr. 5,169, [fig.] Cic. Pkil. 7, S ¶ disciple, élève : Cic. Fin. 4,72 112 fém., Cic. Br. 45 H 3 n., Ov. M. 4, 421.

n [actif] : nourricier : Capel. I, 86; 1, 28.

Aluntlum, U, n., ville de Sicile : Cic. Verr. 4, 51 ; Plin. 3, 30¶-ïrms, a, um, d’Aluntium : Cic. Verr. 3, 103.

1 Alus, i, m., nom d’une divinité des Romains :.GIL 5, 4197.

2 àlus (hâlus), i, f., v. atumt Pjun. 26, 42.

âlûta, se, f. (alumen), cuir tendre [préparé avec de l’alun] : Cat. Orig. 111 ; Cms. G. 3, 13, 6 Il soulier : Ov. A. A. 3, 271 ; Juv. 7, 1921| porte-monnaie, bourse : Juv. 14, 282 ¶ mouche [posée sur lo visage comme ornement] : Ov. A. A. 3, 202.

âlûtâcius, a, um, fait de cuir tendre : M.-Emp. 23, 77.

Alutœ, ârum, f., ville de Liburnie : Plin. 3, 129.

alûtiœ, ârum, f., nom de certaines mines d’or : Plin. 34, 157.

Alutrenses, ium, m., habitants d’Alutra (v. d’Istrie) : Plin. 3,130.

alvârîum, ii, n. (ahms), ruche d’abeilles : Cic. d. Char. 107, 2; Varr. R. 3, 2, U; Plin. 12, 98; 21, 80.

alvëâie, is, n., ruche d’abeilles : Col. 9, 11, 1 ; 9, 14, 10; Quint. 1, 12, 7.

alvëârïum, ii, n., ruche d’abeilles : Pallad. 7, 7, 8.

alvëâtus,a,um (alveus), creusé en forme d’alvéole : Cat. Agr. 43, 1.

alvëôlâtus, a, um, creusé en forme de ruche : Vitr. 3, 4, 5.

alvëôlum, i, n., table à jouer, v. alveolus : P. Fest. 8.

alvëôlus, i, m. (dim. do alveus), 1T 1 petit vase, petit baquet : Pii/ed. 2,5,15 ; Col. 8, 5,13 n panier à terre : Liv. 28, 45, 17 11 2 table de jeu : Cic. Fin. 5,56 ; Arch. 1311 3 lit étroit de rivière : Curt.

6, 4, 4 H 4 navette de tisserand : Hier. Ep. 130, 15.

alvëum, i, n., sorte de baquet : Isid. 20. 6, 8; P. Fest. 168, 3.

aXvëas,i,m.(alvus), H lcavité: Virg. G. 2,453 11 2 baquet, auge: Cat. Agr. 11,5; Liv. 1,4, 6 ; Plin. 11, 2211 3 coque d’un navire : Liv. 23, 34, 17; [d’où] pirogue, canot: Lrv. 21, 26, 9 U 4 table de jeu : Plin. 37, 13 If 5 baignoire : Cic. Cœl. 67 11 6 lit de rivière : VlRG. En. 7. 33 11 7 ruche : Col. 9, 4, 3, etc.

alvînus, a, um (ahms), qui a le flux de ventre : Plin. 21, 172.

Alvona, se, f., ville de Liburnie : Plin- 3, 140.

alvus, t,f.,H 1 ventre,intestins: Cic. 2, 136, etc. U 2 flux de ventre : Col. 6, 7 II déjections, excréments : Cels. 2, 6 H 3 matrice : Cic. Div. 1,3911 4 estomac: Cic. N. D. 2,136 -Il 5 ruche : Plin. 21, 73, etc. Il 6 coque d’un navire : Tac H. 3, 47.

’M—> masc d. langue archaïque: PL. Ps. 823; cat.; col. 9, 3.

Alyattes, is m., Alyatte [roi de Lydie] : Plin. 2, 53 ¶ gén. -tei Hor. O. 3, 16, 41.

Alyatti, orum, m., Alyattes [ville de Galatie] : Liv. 38, 18, 8.

âlypôn, i, n. (SXuirov), sorte do bette : Plin. 27, 22.

âlysson, /, n. (Slvaaov), garance sauvage [plante qui préserve de la rage] : Plin. 24, 95.

àlytarcha, se, va. (dtXurdtpxiç}, alytarquo [magistrat préposé aux jeux publics] : COD. Th. 10, 1, 12.

âlytaxchïa, se, f., fonction d’alytarque : COD. JUST. /, 36, 1.

âlytis, is, f., pariétaire [plante] : Apul. Herb. 81.

Alyzia, se, f., ville de l’Acar-nanie : Cic. Fam. 16, 2; Plin. 4,5.

am, H 1 (ancienne prép. qui correspond à d|nj>0> avec acc-> de part et d’autre de : Cat. d. *Macr. 5. 1, 14 5; Char. 231, 11; P. Fest. 4 II 2 [employée surtout en comp., sous les formes ambi, ambe, am, an, signifïani) : a) double, des deux côtés [ambiguus, anceps\i D) autour, de pari ei d’autre [ambio, amicio, amplector\.

àma, se, f., v. hama.

âmàbïlis, e (amo), digne d’amour, aimable : PL. St. 737 ; Lucr, 1, 23 ; Hor. 0.3,4, 5 ; Cic Alt. 5, 19, 2, etc. ¶ -bilior Cic. Fam. 7, 20,1 ; OIT- 1, 56, etc. ¶ -4ssimus Cic. Lee. 57.

amâbflïtas, âtis, f., amabilité : Pl. Pœn. 1174.

àmâbïlïtër, avec amour : Anton, d. Cic. Att. 14,13, 2 il agréablement : HOR. Ep. 2, 1, 148 D amabilius Ov. A. A. 3, 675.

Amâdryas, v. Hamadryas.

Amafïnïus, ii, m., philosophe épicurien : Cic. Tusc. 4, 6, etc.

Amalaberga, as, f., nièce de Théodoric : Jord. Get. 299.

Amalafrida, se, f., soeur de Théodoric : Cassiod. Var. 9. 1.1.

Amalchius .Oceaivus, m., partie de la mer Baltique : Plin. ê, 94.

amalocia et amalusta, s, f., camomille : Apul. Herb. 24.

Amalthëa, si, f., Amalthée : H 1 chèvre [ou nymphe?] qui nourrit Jupiter de son lait : Ov.F. 5,115 H 2-thëa, as, f. ou thêum,

ou -thïum, i, n., sanctuaire élevé à Amalthée dans la maison de campagne d’Atticus en Epire, puis dans celle de Cicéron à Arpinum : Cic Leg. 2, 7 ; Att. 2, 1, 11 H 3 une sibylle : Tœ. 2, 6, 67.