Page:Gaffiot - Dictionnaire illustré Latin-Français.djvu/251

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


2 caleëâtûs (-cïà-), ûs, m., chaussure : Suet Cal. 52.

Calcëd-, v. Calch-.

calcëo (-cïo), âvi, àtum, are (calceus), tr., chausser : Suet. Vesp. 21; calceatus Cic. Cœl. 62, chaussé [sens pr.] ¶ mulas caleeare Suet. Vesp 23, chausser les mules [et non pas » ferrer »] ¶ [flg.] cal-ceati dentés Pl. Capt. 187, dents bien chaussées.

calcëôeàlïga, œ, f. (calceus, calir ga), soulier montant : Not. Tir.

calcëôlârius, ii, m. (calceolus), cordonnier: Pl. Aul. 512.

ealeëôlus, i, m., dim. de calceus : Cic. 1, 82.

1 calcës, f. pl., bouteilles de plomb : P. Fest. 46.

2 calées, v. calx 1 et 2.

calceus, i, m. (calx i), chaussure, soulier : Cic. de Or. 1, 231 ; calceus Isevus prippostere inductus Plin. 2,22, soulier du pied gauche chaussé du pied droit [ce qui était de mauvais augure] ; calceos poscere Plin. Ep. 9, 17, 3, s’apprêter à se lever de table [on quittait ses chaussures pour manger] ¶ calceos mutare Cic. Phil. 13, 28, devenir sénateur [les sénateurs portaient une chaussure particulière, rouge (v. mulleus) avec des cordons en cuir souple (aluta), cf. Cat. Orig. 111, et marquée d’un croissant, Cf. IsiD. 19, 34, 4].

Calehâdon, c.Calchedcn.

Calchâs, antis, m. (K<O.x<*0, Calchas [devin grec au siège de Troie] : Cic. Div. 1, 87; Virg. En. 2, 122.

m—> formes de la 1" décl. : gén. œ Prisc. 6, 53; ace. am PAC. et Pl. d. Char. 66, 22; abl. a Pl. Mm. 748.

Calehëdon (calcë-, chalcë-), ônis et ônos, ônem et ôna, f., v. de Bithynie, sur le Bosphore, vis à vis de Byzance : Mel. 1, 19, 5; Plin. 5,149 ; Liv. 42, 56 h -dôna, œ, f., Amm. 22, 9, 3 ¶ -dônïus,a, um, de Chalçédoine : Cic. Br. 30, etc. ; -dônii, ôrum, m., Chalcédoniens ; Tac. An, 2, 63 ¶ -dônensis, e, de Chalçédoine: Cassiod. Hist. 7, 21 ; Cod. Th. 11,16, 3.

calcïâ- c. calcea-

calcïfrâga, œ, f. (calx, frango), perce-pierre [herbe] : Plin. 27, 75.

calcïo-, v. calceo-.

calcis, gén. de calx 1 et 2 n v. aussi calx 2 w> >.

ealcïtrâtùs, ûs,m. (calcitro i), ruade, coup de pied : Plin. 8,174.

1 calcitro, âvi, âtum, are (calx \), hit., ruer, regimber : Plin. 30, 149 |] [fig.] se montrer récalcitrant: Cic. Cad. 361] [prOv.] adritrare contra stimidum Amm. 18, 5, 1, regimber contre l’aiguillon.

2 calcitro, ônis, m., qui rue. qui regimbe : Varr. Men. 479 \\ qui frappe (les portes) à coups de pieds : Pl. As. 391.

calcïtrôsus, a, um (calcitro i), rueur :Col. 2, 2, 26.

calcïus, c. calceus.

calco, âvi, âtum,âre (calcl),tT., fouler, marcher sur qqch II 1 herba in pralis non calcanda Varr. fi. 1, 47, 1, il ne faut pas fouler l’herbe dans les prés; eo deliciarum per-venimus, ut nisi gemmas calcare nolimus Sen. Ep. 86, 7, nous en sommes venus à ce point de délicatesse (de raffinement) que nous ne voulons plus fouler que des pierres précieuses ; calcanda semel vialeli Hon. 0.1,28, 16, on ne doit fouler qu’une fois le chemin de la mort 11 2 piétiner, comprimer en foulant [la terre] : Cat. Agr. 61, 2, etc.; Virg. G. 2, 243; [les raisins pour extraire le jus] Cat. Agr. 112; Varr. fi. 1, 54, 2 ¶ faire entrer en foulant : oteas in orculam Cat. Agr. 117, comprimer des olives dans une jarre, cf. Col. 12, 15, 2; Vabr. L. 5, 167 II morientum acervos Ov. M. 5, 88, piétiner les monceaux de mourants II3 [fig.] fouler aux pieds : libertas nostra obteritwr et calcalur Liv. 34, 2, 2, notre liberté est écrasée et foulée aux pieds, cf. Sen. Ben. 4, 1, 2; Ep. 12, 10, etc.

calcûlârius, ii, m. (calculus), qui concerne un compte : Mo-DEST. Dig. 50, 8, 8.

calcûlâfâo, ônis, f. (calculus), 11 1 la pierre, [calculs dans la vessie] C-AUR. Tard. 5, 4, 60 H 2 calcul, compte : Cassiod. Ep.l, 10.

calcùlàtôr, ôris, m. (calcula)* calculateur : Mart. 10, 62, 4 II celui qui dresse, qui tient les comptes : Dig. 38,1, 5 |] qui en-seigne à compter : IsiD.Orig. 1, 3, 1.

ealeû-

lâtôrïus, a, um, qui sert à compter : Schol. Juv. 7, 73.

calcùlàtrix, icis, f., celle qui calcule, qui enseigne à compter: Bed. Mund. Const. 1, p. 403.

calcùlensis, e (calculus), relatif aux graviers, aux cailloux : calculense purpurarum genus Plin. 9, 131, sorte de pourpre.

1 calcûlo, are, tr., calculer, supputer : Prud. Péri. 2, 131 Il évaluer, estimer : Sid. Ep. 7, 9.

2 calcûlo, ônis, m., calculateur : Aug. Ord. 2, 12.

calcûlôsus, a, um (calculus), caillouteux, plein de cailloux : Plin. 35, 170 II qui a la gravelle ou la pierre : Cels. 7, 26.

calculus, %, m. (dimin. de calx 2), petite pierre 11 1 caillou :conjec-tis in os calculis Cic. de Or. 1, 261,

s’étant mis des cailloux dans la. bouche ; dumosis calculus arvis Virg. G. 2, 180, des graviers dans un sol hérissé de buissons il calcul de la vessie, pierre, gravelle (Isid. 4, 7, 32) : Cic. Div. 2, 143; Vitr. 8,3, 17; Cels. 2, 7, etc.*\ 2caillou pour voter : Ov. M. 15, 44 ; Apul. M. 10, 8, etc. ; [d’où] vote, suffrage : album calculum adjicere alicui rei Plin. Ep. 1, 2, 5, accorder un vote favorable à qqch (cf. Ov. M. 15, 41), donner une approbation à qqch |] caillou blanc [pour marquer les jours heureux] : Plin. Ep. 6, 11, 3 (cf. Hor. O. 1, 36, 10 : Plin. 7, 131) H 3 caillou, pion [d’une espèce de jeu de dames ou d’échecs] : calculum reducere Cic. frg. F. 5, 60, ramener un jeton en arrière ; pra-movere Quint. 11, 2,38, le pousser en avant, cf. Ov. A. 2, 207; 2, 478 ; 3, 358 ; Sen. Tranq. 14,7; ut sciât, quomodo aUigatus Kteat calculus Sen. Ep. 117,30, pour savoir comment un pion bloqué se tirera d’affaire II 4 caillou de la table à calculer (Isid. 10, 43), [d’où] calcul, compte : ad calculos aliquem vocare LlV. 5, 4, 7, inviter qqn à calculer (à faire un compte) ; ad calculos aliquid vocare Cic. Lse. 58, mettre qqch en calcul, calculer qqch; calculos po-nere Sen. Polyb. 9, I (Plin. Ep. 2, 19, 9), établir un calcul; utrosque calculos ponere Sen. Ep. 81, 6, faire des comptes en partie double il [fig.] voluptatum calculis subductis Cic. Fin. 2, 60, après avoir fait un cai-cul des plaisirs ; ad calculos amici-tiam vocare Cic. Lse. 58, soumettre l’amitié à un calcul exact II 5 cail-lloux des escamoteurs : Sen. Ep. 45, S 11 6 poids le plus faible possible : Grom. p. 373, 21.

calcus, v. clialcus.

calda, œ f. (calida), eau chaude : Sen. Ep. 77, 9; 83, 5.

caldâmentum, i, n. (calidus), fomentation chaude : M.-Emp. 5,18.

caldâriôla, f., v. calvariola.

caldârïus et càlïdârïus, a, um (calidus), relatif à la chaleur 11 1 chaud, chauffé : Plin. Ep. 5, 6, 26 1| 2 qui se travaille à chaud : Plin. 34, 94 H 3 subst. f.: a) étuve : M. Emp. 25; b) chaudron : Apul. Herb. 59 H 4 subst.n.caldarium, îi, étuve, chaudière, chaudron : Sen. Ep. S6, 11 ; Cels. 1, 4, 6.

caldàtïo, ônis, f. (caldo), action de chauffer : Ps.-Aug. Categ. 12.

caldicërëbrîus, U, n. (caldus, cerebrum), tête chaude, tête brûlée : Petr. 45, 5.

Caldïus, ii, m. (calduw), nom donné par plaisanterie (au lieu de Claudius) à Tibère, parce qu’il s’enivrait : Suet. Tib. 42.

caldo, are, tr., faire chauffer : Anthim. 38.

caldôr, ôris, m., chaleur : Varr, fi. 3, 9, 15 il au pl., Arn. 7, 34.

caldum, v. calidum.

i caldus, sync. de calidus ; cf. Quint. 1, 6, 19; caldior Hou. S. 1, 3, 53, trop bouillant, emporté.