Page:Gaffiot - Dictionnaire illustré Latin-Français.djvu/27

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée

leur conviennent le mieux ; reliqua tempora demetendis fructibus et percipiendis accommodata sunt Cic. CM 70, les autres saisons se prêtent a la moisson et à la récolte des fruits ; vir publicarum rerum administrationi accommodatus Quint. 1, 9, 10, homme apte à l'administration des affaires publiques, cf. 6, 3, 110 ; 10, 1, 69, etc.

accommŏdē, d'une manière appropriée : -dissime Quint. 9, 3, 82.

accommŏdo (adcom-), āvi, ātum, āre, tr. ¶ 1 adapter, ajuster a) [avec dat.] rem rei Cic. Tim. 26, ajuster une chose à une autre ; sibi personam Cic. Off. 1, 115, s'adapter un rôle, une personnalité ; umeris alas Ov. M. 8, 209, ajuster des ailes aux épaules, cf. Virg. En. 2, 393 ; b) [avec ad] sibi coronam ad caput Cic. de Or. 2, 250, s'ajuster une couronne à la tête, cf. Pl., Trin. 719 ¶ 2 [fig.] approprier ; a) [avec dat.] orationem multitudinis auribus Cic. de Or. 2, 159, approprier son éloquence aux oreilles de la foule ; naturæ se Sen. Ep. 17, 9, s'accommoder à la nature ; b) [avec ad] ad virium imbecillitatem dicendi germs Cic. Br. 202, adapter sa manière oratoire à la faiblesse de ses forces physiques ; ad aliquem exacuendum orationem suam Cic. de Or. 1, 131, destiner ses paroles à aiguillonner qqn ; testes ad crimen Cic. Verr. pr. 55, produire les témoins appropriés à un chef d'accusation ; aliquem ad sententiam Cic. Fin. 7, 34, mettre qqn d'accord avec une maxime ; c) accommodari [avec in acc.] s'adapter à, s'appliquer à : in omnem eventum consilia accommodabantur Liv. 40, 57, 8, le plan s'adaptait à toute éventualité, cf. Cic. Inv. 1, 26 ; 2, 155 ; Div. 2, 111 ; d) [abst] alieni accommodare de aliqua re Cic. Fam. 13, 2, donner des accommodements à qqn à propos de qqch, se montrer accommodant ¶ 3 appliquer [son esprit, ses soins, son attention] à qqch : animum negotio Suet. Aug. 98 ; operam studiis Quint. 1, 10, 15 ; pecoribus curam Quint. 1, 12, 7, appliquer son esprit à une affaire, consacrer son activité aux études, donner ses soins aux troupeaux ¶ 4 [droit] attribuer, accorder : alieni actionem Dig. 39, 3, 22, accorder le droit d'instance à qqn ; fidem Dig. 34, 9, 10, interposer sa parole.

accommŏdus (adcom-), a, um, approprié à, convenable pour [avec dat.] : Virg. En. 11, 522 ; Stat. Th. 4, 443, etc.

accorpŏrò, āre, tr., incorporer, joindre : Sol. 37, 8, et décad.

accrēdo (adcr-), dĭdi, ĕre, int., être disposé à croire, ajouter foi, [avec le datif] : Pl. As. 627 ; 854 ; Lucr. 3, 856 ; Hor. Ep. 1, 15, 25 ; [pris abst] : Cic. Att. 6, 2 ; Nep. 3 ; Dat. 3, 4.

subj. prés. arch. accreduas Pl. As. 854.

accrēdŭas, v. accredo .

accrēmentum, ī, n., accroissement : Boet. Elench. Soph. 2, 9.

accresco (adcr-), crēvi, crētum, ĕre, int. ¶ 1 aller en s'accroissant : flumen accrevit Cic. Inv. 2, 97, le fleuve a grossi ; accrescit fides Liv. 1, 54, 2, la confiance va grandissant, cf. Nep. Att. 21, 4 ¶ 2 s'ajouter à : [avec dat.] Hor. P. 252 ; Plin. Ep. 2, 8, 3 ; Pan. 62in partem pretii vectigal accrescebat Tac. An. 13, 31, l'impôt s'ajoutant faisaìt une part du prix d'achat.

accrētĭo (adcr-), ŏnis, f., accroissement, augmentation : Cic. Tusc. 1, 68.

accrētus, a, um, part. d'accresco : uruca accrescit… araneo accreta Plin. 11, 112, la chenille se développe… adhérente à son cocon.

accrēvi, pf. de accresco.

accŭbĭtālĭa, ĭum, n., couvertures et coussins étendus sur les lits de table : Trebell. Claud. 14, 10.

accŭbĭtāris, e, relatif au lit de table : Diocl. 16, 6.

accŭbĭtātĭo, ŏnis, f., lit de table : Spart. Æl. 5, 8.

accŭbĭtio, ōnis, f. (accumbo), action de s'étendre, de se coucher : Cic. Nat. 1, 94 ; Off. 1, 128 ‖ action de prendre place sur un lit de table : bene majores accubitionem epularem amicorum… convivium nominaverunt Cic. CM 45, nos ancêtres ont eu raison de donner le nom de convivium [vie en commun, festin] au fait de prendre place à table entre amis ‖ lit de table : Lampr. Alex. 34, 8.

accŭbĭto, āre, c. accubo : Sedul. Pasch. præf. 2.

accŭbĭtŏr, ōris, m., voisin de table : Porph. Hor. Ep. 1, 18, 10.

accŭbĭtōrĭum, ĭi, n., tombeau : CIL 8, 9586 ‖ bâtiment pour sépulcre : CIL 14, 1473.

accŭbĭtum, i, n., lit de table [semicirculaire] : Lampr. Hel. 19, 9 ; Schol. Juv. 5, 17.

accŭbĭtŭs, ūs, m. ¶ 1 = accubitio : Stat. Th. 1, 714 ; Ach. 1, 109 ¶ 2 Lit de table : Isid. 15, 3, 8.

accŭbo (adcŭbo), āre, int. ¶ 1 être couché, étendu auprès a) [avec dat.] theatrum Tarpeio monti accubans Suet. Cæs. 44, théâtre adossé au mont Tarpéien b) [abst] être couché : Liv. 24, 16, 18 ; 25, 39, 8 ; cadus accubat horreis Hor. O. 4, 12, 18, la jarre repose dans le magasin ; [poét.] nemus accubat umbrā Virg. G. 3, 333, la forêt étend son ombre sur le sol ¶ 2 être étendu sur le lit de table, être à table : Cic. Tusc. 4, 3 ; Att. 14, 12, 3 ‖ [avec acc] lectum Apul. M. 5, 6, prendre place sur un lit.

pf. accubuit Prop. 7, 3, 3.

accŭbŭi, pf. de accumbo ‖ v. accubo

accŭbŭo, adv. forgé plaisamment par Plaute, comme réplique à adsiduo ; en couchant à côté : Truc. 422.

accūdo, ĕre (ad, cudo), frapper en outre [des pièces de monnaie] : Pl. Merc. 432.[1]

accumbo, cŭbŭi, cŭbĭtum, ĕre, (ad, cumbo), int. ¶ 1 se coucher, s'étendre : Nep. Ages, 8, 2 ‖ [avec dat.] se coucher à côté de qqn : Tib. 1, 9, 75 ; [avec acc] Pl. Bac. 1189 ¶ 2 s'étendre sur le lit de table ; [avec acc.] mensam Lucil. 384, prendre place à table ; [avec dat.] epulis divum Virg. En. 1, 79, prendre part aux festins des dieux ‖ in convivio Cic. Verr. 1, 66, prendre place à un repas ‖ [abst] prendre place, assister à un repas : Cic. Vat. 30 ; Dej. 17 ; de Or. 1, 27 ; Verr. 5, 81 ; in robore Cic. Mur. 74, s'étendre sur le bois dur [à même le bois] ; eodem lecto Liv. 28, 18, 5, sur le même lit ; apud Volumnium (accubueram)… supra me Atticus, infra Verrius Cic. Fam. 9, 26, 1 (j'étais à table) chez Volumnius... ayant au-dessus de moi [à gauche] Atticus, au-dessous [à droite] Verrius.

accŭmŭlātē (accumulo), avec abondance, largement : Cic. Flacc. 89accumulatissime Her. 1, 27.

accŭmŭlātĭo, ōnis, f., accumulation : Ambr. Virg. 16 ‖ rechaussement d'un arbre : Plin. 17, 246.

accŭmŭlātŏr, ōris, m., accumulateur : Tac. An. 3, 30.

accŭmŭlo, āvi, ātum, āre (ad, cumulo), tr. ¶ 1 mettre en monceau, amonceler, accumuler : Cic. Agr. 2, 59 ¶ 2 mettre par-dessus, ajouter : Sil. 11, 143 ; Gell. 17, 10, 16rei accumulari Ov. F. 2, 122, s'ajouter à qqch ¶ 3 augmenter : aliquem aliqua re Virg. En. 6, 885, combler qqn de qqch ; rem re, augmenter une chose d'une autre chose, ajouter une chose à une autre : Manil. 4, 493 ; Sil. 11, 254, etc. ; cædem cæde Lucr. 3, 71, entasser meurtre sur meurtre ¶ 4 [terme d'horticulture] radices Plin. 17, 139 ; vineas Plin. 18, 230, etc., rechausser des racines, la vigne.

accūrasso, v. accuro

accūrātē, avec soin, soigneusement : Cic. Br. 86 ; 253, etc. ; Cæs. G. 6, 22, 3 ; fallere Ter. And. 494, tromper avec circonspection ; aliquem recipere, habere Sall. J. 16, 3 ; 103, 5, recevoir, traiter qqn avec sollicitude, avec prévenance ‖ -tius Cic. Part. 14 ; -tissime Cic. Div. 1, 22.

accūrātìo, ōnis, f., action d'apporter ses soins, son attention : Cic. Br. 238.[2]

accūrātus, a, um, ¶ 1 part. de accuro ¶ 2 adj., fait avec soin, soigné, [en parlant de choses] : accuratæ et meditatæ commentationes Cic. de Or. 1, 257, exercices [oratoires] travaillés et médités ; accurata malitia Pl. Truc. 473, ruse soigneusement ourdie ; (litterarum) accuratissima diligentia sum delectatus Cic. Att. 7, 3, 1, j'ai été charmé de l'exactitude si scrupuleuse (de ta lettre) ‖ accuratior Cic. Br. 283.

acccūro, āvi, ātum, āre (ad, curo), tr., apporter ses soins à,

  1. Correction : ajout d'un point manquant
  2. Correction : ajout d'un point manquant