Page:Gaffiot - Dictionnaire illustré Latin-Français.djvu/32

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


repos [en sécurité] 11 3 trouver le calme de l'àme : GlC. Fin. 1, 53; AU 10, 4, 11 ; in aliqua re, dans qqch : in luis oculis, in tuo ore acquiesco Cic. Dej. 5, tes regards, ton visage me tranquillisent, me rassérènent ; in quo uno acquiesco Cic. Alt. 9, 10, 1, c'est là seule-ment que je trouve un soulage-ment ¶ [avec idée de contentamenti": in libris noslris acquiescunt Oc. Div. 2, 5, ils se plaisent à mes écrits [à me lire] ; in adu-lescentium cantate ClC- Las. 101, se complaire dans l'affection des jeuncs gens ; [avec abl. de cause] : Clodii morte ClC. Mil. 102, 6tre soulagé par lamort de Clodius 11 4 se reposer sur, avoir foi, avoir confìance en [avec dat.] : Bell. Afr. 10, 4 ; Sen. Ep. 24,1 ; Suet. Vit. 14 et les écriv. chrétiens H 5 non acquiescere, ne pas consentir à : Eccl. TSB > pf- sync. acquierunt Oc. MU. 102. acquiro (adq-), quisìvi, quìsì-tum, ère (ad, qum.ro), tr., ajouter à ce qu'on a, à ce qui est: 111 ajouter a, acquérir en plus : a) aliquid ad vit se fructum Oc. Cat. 3, 28, ajouter qqch aux avantages qu'on a déjà dans la vie, cf. Fam. 3, 7, 5; [abs1] ad fidem Oc. Cat. 2, 18, ajouter a (augmcnter) son crédit; b) aliquid adq. C.-ES. G. 7, 59, 4, acquérir qqch en plus, obtenir qq avantage; dignilatem GlC. Att. 6, 11, 2, augmenter la considéra-tion dont on jouit ; vires adquirit eundo Virg. En. 4, 175, [la re-nommée] acquiert une plus grande force (augmente sa force) en cheminant ; nihil sibi acqui-rens ClC. Tusc. 5, 9, sans chercher à augmenter en rien son avoir II ea UH plurimum venerationis adquirunt Plin. Ep. 1, 10, 6, cet extérieur lui attire par surcrott beaucoup de respect 11 2 acquérir, [se] procurer : Sen., Quint., Tac, poetes ; adquirendse pecuniee bre-vius iler Tac. An. 16, 17, un chemin plus court pour s enrichir; reverentiam nomini Traj. d. Plin. Ep. 10, 82, 1, attirer le respect sur son nom ¶ [abs1] acquérir, s'enrichir : Quint. 12, 7, 10; Juv. 14, 125. Hfr > formes syncopées : acquisisti Gic. Fam. 6, 11,2 ; acquisie-rint ClC. de Or. 3, 131 ; -sierat Just. 16, 2, 2; 39, 2, 2; -sieranl Bell. Afr. 47, 4 ; -sisses Quint.' Deci. 321 p. 262; -sisse Sen. Contr. 1 pr. 14. acqulsltio (adq-), ònis, t, H 1 accroissement, augmentation : Front. Aq. 10, eie. 1T2acquisition [décad.]. acquMtìvus, a, um, qui procure, qui fait acquérir : Prisc. 18, 24. acqulsitor, òris, m., acquéreur : Aug. Serm. 302, 7. acqulsitus, a, um, part. de acquiro. Aera, a, f. (fixpa). Aera Iapy-gia [prombntoire en Calabre] : Plin. 3,100. aera, òrum, n. (óócpov), pointe, extrémité : Soran. 2, 2; 2, 10 II sing 2, 4. Acrabàtèna, se, f., contrée de la Judée : Plin. 5, 70. Acràdina, v. Achradina. Aerse, àrum, f., Acre: 111 ville de Sicile : Liv. 24,36,1 11 2 ville de la Chersonèse Taurique : Plin. 4, 86. Acrsephia, m, f., ville de Béotie : Plin. 4, 26; Liv. 33, 29,6. Acraeus, a, um (ixpotto;), épi-thète donnée à des divinités ho-norées sur des hauteurs : Liv. 38, 2, 1 ; 32, 23, 10. Acràgas, antis, m., Agrigente [ville de Sicile, sur une hauteur] : Viro. En. 3, 703; Ov. F. 4, 475. Il -gantìmis, a, um, d'Acragas [Agrigente] : Lucr. 1, 716. Acràthoou, n., ville située au sommet du mont Athos : Plin. 4,37. àcràtóphòròs, i, m (ouphòròn, i, n.) [àxpaaoifó-pos), vase a vin : Varr. R. 1, 8, 5; Cic, Fin. 3, 15. Acrauceles, um, m., peuple d'Afri-quo : Plin. 5, 33. àcrè,n.pris adv1, v.acer_2m->- acrèdo, inis, f (acer), àcreté : Pall. 2, 15, 9. acrédùla, ss, f.r ■ sorte de grenouiìle : Isid. 12, 6, 59; acratophoros ClC. Div. 1, 14. Acrenses, m., habitants d'Acre [Siefle] : Plin. 3, 91. Acri», àrum, f., villo m aritmie de Laconie : Liv. 35, 27, 2. àcricùlus, a, um (acer 2), lége-rement mordant : ClC. Tusc. 3,38. acridium, U, n„ scammonèe : Isid. 17, 9, ed, v. diagnjdion. acrìfòlium, Macr. Sat. 3, 20, 3 et àquifólium, ìi, n., Phn.27, 63, houx ¶ acrufólìus, a, um Cat. Agri 31, 1, de houx II àquìfòlìa, m, f., = aquifolium, Plin. 24, 116; Plin. 16, 73. Acrillae, àrum, f., ville de Sicile : Liv. 24, 35, 3. acrimònia, m, f. (acer 2), IT 1 àcreté, acidite : Cat. Agr. 157, 5; Plin. 18, 128, etc. HI 2 àpreté [de caractere], dureté : N*v. Tr. 35 Il apretó, energie : ClC. Verr. pr. 52 ¶ energie,, efficacité [d'un argu-ment] : GlC. Inv. 2, 143. àcrìor, comp. de acer. acris, v. acer. Acrisiònè, Ss, f., Danae, Alle d'Acrisius : Virg. Catal. 9, 33 ¶ -nèus, a, um. d'Acrisius, argien : ViRG.En. 7,410 ¶ -niàdés, w. m., descendant d'Acrisius [Persée] : Ov, M. 5, 69. Acrisius,. ìi, m., roi d'Argos : Hor. 0. 3, 16, 1; Ov. M. 4, 608. 1. Acritas, se, m., promontoire de Messénie : Mel. 2, 3, 8 ; Plin. 4,15. 2. àcritas, àtis, f., force penetrante [fig.] : Acc. Tr. 467 [Gell. 13, 3, 2], àcritér (acer), ir 1 d'une fagon pergarite, penetrante [fig.] : acrius vitia Didére ClC. de Or. 1, 116, voir avec plus de pénétration les défauts ; acriter intellegere Cic. Pis. 68, avoir l'intelligence vive IT 2 vivement, énergiquement, ar-demment : pugnare CJes. G. 1,26, 1, combattre avec acharnement: vigilare Cic. Cai. 1, 8, veiller avec ardeur ¶ cxdunt acerrime virgis Cic. Verr. 5,142, ils le frap-pent de verges avec la dentière violence ; minori acriter Cic. Verr. 4, 66, faire de violentes menaces Il exspectare ClC. Fam. 15, 4, 10, attendre avec impatience ; acriter solem intueri ClC. Tusc. 1, 73, regarder avec persistance le soleil Il monere Cic. Las. 44, averta sévèrement; dilectum habere Lrv. 27, 38, 1, faire une levée (enrSle-ment] avec rigueur II uìridis Plin. 37, 69, d'un vert vif. àcritfido, ìbis, f., aigreur, àpreté : Vitr. 2, 9, 12 |] energie : Gell. 10, 27, 1 II àpreté, rudesse [caractere] : Apul. M. 9, 17. àcrivòcès [plur.], ayant la voix aigre : *Arn. 3, 14. acro (aerón), onis, m., extré-mités du porc : Vbg. Mul. 2, 28, 17. àcróama, àtis, n. (&xpóay.a.), IT 1 audition, concert: Petr. 53; 78 IT 2 l'artiste qui se fait entendre, virtuose : Cic. Sest. 116 ; Verr. 4, 49; Arch. 20; Nep. Au. 14, 1; Plin. Ep. 6, 31, 13; Suet. Aug. 74; Vesp. 19. àciòasis, is, f. (dxpriaat;), audition; savant auditoire : ClC. Au. 15, 17, 2 II conférenco : Vitr. 10, 16, 3; Suet. Gram.2. àcròàticus, a, um (ducpoatixds), fait pom- des auditeurs ; en par-lant des livres d'Aristote qui con-tiennent la doctrine professée oralement, livres ésotériques [opp. exotériques] : Gell. 20, 5, 6, etc. _ Acròcéraunìa, òrum, n., inonts Acrocérauniens [en Epire] : Plin. 3,145 ¶ -nium,-H, n., promontoire d'Epire : Plin.3,97 II -nius, a, um, acrocéraunicn ; [mét.] dangereux Ov. Rem. 739. Acrocerretes, um, m., peuple des Pyrénées : AviEN. Or. 550. acròchordón, ónis, f., durillon : Cels.5, 28, 14. acròcòlèfium, ìi, n., partie su-pèrieure du pied d'un porc : Veg. Mul. 6, 1,2. acròcòlium, U, n., cuisse de porc : Veg. Mul. 3, 47, 1