Page:Gagnon - Chansons populaires du Canada, 1865.djvu/29

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


DU CANADA. 79 Je me mettrai nonnette ? .-i. » Nonne ;t’ dans un couvent. $ ^ —Si tu te mets nonnette ) ... . Nonnott’ dms on couvent, $ ’ 1 ’ Je me mettrai prêcheur : ) ,<• . Je t’aurai en prêchant. ) ’ —Si tu te mets prêcheur ï /kv a Pour m’avoir en prêchant, J ^ ’•* Je me donn’rai à toi i ^ Puisque tu m’aimes tant ! ’’




Un Canadien errant,
Banni de ses foyers, (bis)
Parcourait en pleurant
Des pays étrangers. (bis)

Un jour, triste et pensif,
Assis au bord des flots, (bis)
Au courant fugitif
Il adressa ces mots : (bis)

« Si tu vois mon pays,
Mon pays malheureux, (bis)
Va, dis à mes amis
Que je me souviens d’eux. (bis)

Ô jours si pleins d’appas
Vous êtes disparus… (bis)
Et ma patrie, hélas !
Je ne la verrai plus ! (bis)

Non, mais en expirant,
Ô mon cher Canada ! (bis)
Mon regard languissant
Vers toi se portera… » (bis)