Page:Garneau - Histoire du Canada depuis sa découverte jusqu'à nos jours, tome I, 1845.djvu/124

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
124
HISTOIRE

passage au grand Océan par le Nord-Ouest, est un problême dont on cherche la solution depuis Colomb, et qui n’a été résolu que de nos jours.

Ayant obtenu du roi le renouvellement de son privilège pour un an, afin de s’indemniser de ses dépenses, il nomma Champlain pour son lieutenant ; et arma en 1608, avec ses associés, deux navires, dont l’un pour trafiquer à Tadoussac, et l’autre pour porter les colons qui devaient commencer l’établissement qu’il avait projeté dans le St.-Laurent.

Champlain arriva à Québec le 3 juillet, et débarqua sur une pointe qu’occupe aujourd’hui la Basse-Ville. La nature avait formé l’île de terre qu’entourent le fleuve St.-Laurent et les rivières du Cap-Bouge et St.-Charles, pour être le berceau de la colonie ; et en effet depuis Cartier les avantages de cette situation frappaient tous ceux qui remontaient le fleuve. Il y fit élever une habitation fortifiée et spacieuse, et tout le monde fut mis à défricher la terre, ou employé à d’autres travaux. Ainsi le bruit et le mouvement remplacèrent le silence qui avait régné jusque-là sur cette plage déserte et solitaire, et annoncèrent aux Sauvages l’activité européenne, et la naissance d’une ville qui devait devenir l’une des plus fameuses du Nouveau-Monde.